NOUVELLES

Les meilleurs des pires: classement des marques en fonction des rappels

07/11/2016 10:15 EST | Actualisé 07/11/2016 10:17 EST
Courtoisie

Toutes les marques de voitures, sans exception, sont victimes de rappels. Certaines pour des raisons mécaniques, d’autres pour des raisons de sécurité, mais aucune n’y échappe.

L’opération est parfois minuscule, et parfois d’une ampleur telle qu’elle bat des records. Ainsi, au cours de la dernière année, ce sont plus de 51,6 millions de véhicules qui ont été rappelés aux États-Unis et au Canada pour des problèmes allant d’une simple défectuosité à des problèmes de démarreur dangereux.

LIRE AUSSI

Un rappel, pas de panique!

Certaines compagnies s’en tirent cependant mieux que d’autres, et le site iSeeCar.com a compilé les rappels par compagnie depuis 1995 jusqu’en septembre 2016. Le classement se base, d’une part, sur le nombre total de véhicules rappelés, mais cette situation est évidemment injuste.

On a donc calculé le nombre de rappels par 1 000 véhicules vendus, ce qui permet aux plus petits manufacturiers d’obtenir aussi leur classement. Mais avant de parler de gagnant, ou de perdant, un détail reste à préciser : le scandale du diesel du Groupe Volkswagen ne figure pas dans les statistiques compilées puisque techniquement, la compagnie allemande n’a pas effectué de rappel pour ses véhicules.

La première place revient à Porsche, qui maintient une bonne moyenne de 531 unités rappelées par 1 000 véhicules. Autre compagnie allemande, Mercedes-Benz occupe le deuxième rang, quand même loin derrière avec 624 unités rappelées par 1 000 voitures vendues.

Le podium se complète avec la compagnie coréenne Kia qui n’affiche que 788 rappels pour 1 000 voitures. Fait à signaler, Tesla est au 4e rang, avec une différence de plus de 150 unités par 1 000 voitures vendues. La moyenne de l’industrie se situe à 1 115 rappels pour 1 000 voitures enregistrées, ce qui est un peu étonnant puisque cela signifie que chaque voiture a été rappelée plus d’une fois…

Comme dans tous classements, il y a les meilleurs, mais il y a aussi les pires. Du nombre, et malgré l’absence du Dieselgate, c’est Volkswagen qui se classe bon dernier, avec un total de 1 805 rappels pour 1 000 voitures vendues, soit presque 2 rappels par unité.

Le groupe FCA est à 1422, suivi de Honda (1 307), de Hyundai (1 266) et de BMW (1 196).

Autre classement significatif, les rappels faits par les manufacturiers volontairement, plutôt que d’y être forcés par les autorités gouvernementales. De ce point de vue, Tesla l’emporte en ayant initié quelque 100 % de ses rappels sans avoir d’obligations. Porsche (91,3 %), Jaguar Land Rover (76,2 %) et Kia (65.6 %) suivent ensuite.

Ford est la compagnie ayant été la moins active pour les rappels, ne déclenchant elle-même que 29,6 % des rappels dans lesquelles elle est impliquée. Honda (35,5 %) et Chrysler (37,5 %) suivent ensuite.

On estime qu’il y a eu, au cours de la période étudiée, quelque 527 406 265 rappels portant sur quelque 472 971 456 véhicules vendus.

Voir aussi:

Ventes mondiales d'autos

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter