POLITIQUE

Ottawa exigera l'installation d'enregistreurs audio vidéo dans les locomotives

03/11/2016 01:53 EDT | Actualisé 03/11/2016 01:54 EDT
ASSOCIATED PRESS
In this Aug. 8, 2012 photo, a DOT-111 rail tanker passes through Council Bluffs, Iowa. DOT-111 rail cars being used to ship crude oil from North Dakota's Bakken region are an "unacceptable public risk," and even cars voluntarily upgraded by the industry may not be sufficient, a member of the National Transportation Safety Board said Wednesday, Feb. 16, 2014. The cars were involved in derailments of oil trains in Casselton, N.D., and Lac-Megantic, Quebec, just across the U.S. border, NTSB member Robert Sumwalt said at a House Transportation subcommittee hearing. (AP Photo/Nati Harnik, File)

Le ministre fédéral des Transports a annoncé jeudi qu'Ottawa exigera dorénavant l'installation d'enregistreurs audio-vidéo dans les locomotives, comme le recommandait le Bureau de la sécurité des transports.

Marc Garneau a indiqué que ces appareils serviront aux enquêtes sur les accidents comme celui de Lac-Mégantic, qui a fait 47 morts à l'été de 2013.

Le ministre a aussi promis que l'examen de la Loi sur la sécurité ferroviaire sera terminé en 2017 plutôt qu'en 2018, afin de renforcer plus rapidement la sécurité dans les chemins de fer.

M. Garneau était à Montréal, jeudi matin, pour présenter sa stratégie "Transports 2030", fruit de consultations que le nouveau ministre a menées depuis six mois.

Le ministre a aussi annoncé qu'Ottawa déposera le printemps prochain un projet de loi pour mettre en place une stratégie à long terme en matière de transport des céréales par chemin de fer.

On prévoit notamment des pénalités pour les compagnies ferroviaires et leurs clients qui ne respecteraient pas les ententes conclues. Le gouvernement libéral veut aussi examiner toute la question du transfert de trafic ferroviaire entre deux compagnies de chemin de fer.

VOIR AUSSI:

Retour sur l'explosion à Lac-Mégantic

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter