POLITIQUE

Surveillance des journalistes: Snowden dénonce une attaque contre la démocratie

02/11/2016 10:11 EDT | Actualisé 02/11/2016 10:12 EDT

MONTRÉAL - Le lanceur d'alerte Edward Snowden a qualifié l'espionnage du journaliste Patrick Lagacé "d'attaque radicale" contre la démocratie.

Celui qui est devenu célèbre en dévoilant au grand jour les pratiques de surveillance de masse de l'Agence nationale de la sécurité des États-Unis (NSA) a dit que l'affaire Lagacé représente "une menace pour notre modèle traditionnel de démocratie".

Edward Snowden prenait la parole dans le cadre d'une conférence vidéo organisée par un groupe de recherche de l'Université McGill. La salle, qui avait une capacité de 600 personnes, était pleine à craquer pour l'événement.

La conférence a commencé avec un peu plus d'une heure de retard. L'événement, qui devait commencer à 19h, a été perturbé par les membres du syndicat d'employés occasionnels l'université McGill, qui avaient érigé une ligne de piquetage en face de la salle de l'événement.

Ce débrayage "est une force" qui "fait partie de la démocratie", a dit M. Snowden en commençant son intervention.

La vidéoconférence a par ailleurs dû être interrompue brièvement parce que des internautes tentaient de pirater la communication. L'allocution de M. Snowden était diffusée en direct sur YouTube.

Invité à donner son opinion sur l'élection présidentielle, l'ex-informaticien s'est dit déçu d'assister à une campagne où les arguments se résument à des "insultes" basées sur les personnalités des candidats.

"Nous devons être très prudents à ne pas fonder tous nos espoirs dans une élection", a-t-il dit, ajoutant qu'on ne peut faire confiance à personne d'autre qu'à soi-même.

M. Snowden s'est intéressé à l'actualité québécoise dans les derniers jours. La Presse a révélé cette semaine que son chroniqueur, Patrick Lagacé, avait fait l'objet de surveillance policière pendant plusieurs mois. Mercredi, la Sûreté du Québec (SQ) a confirmé avoir enquêté sur six journalistes relativement à la diffusion de contenu d'écoutes électroniques.

M. Snowden a partagé et commenté les deux nouvelles sur son compte Twitter.

Depuis qu'il a fait ses révélations explosives, en 2013, M. Snowden est exilé en Russie, étant accusé notamment d'espionnage aux États-Unis.

Voir aussi:

Les vidéos d'Edward Snowden en Russie

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter