POLITIQUE

Des élections partielles le 5 décembre au Québec

02/11/2016 02:44 EDT | Actualisé 02/11/2016 02:44 EDT

Les électeurs de quatre circonscriptions seront appelés à voter dans le cadre d'élections partielles qui auront lieu le 5 décembre. Le gouvernement Couillard en a fait l'annonce officielle mercredi.

Ainsi, les électeurs des circonscriptions de Saint-Jérôme, Marie-Victorin (Longueuil), Verdun et Arthabaska auront à élire des successeurs respectivement à Pierre Karl Péladeau, Bernard Drainville, Jacques Daoust et feue Sylvie Roy.

La circonscription de Saint-Jérôme est dépourvue de représentation depuis la démission du chef du Parti québécois (PQ), Pierre Karl Péladeau, en mai dernier. Bien que longtemps considérée comme un bastion péquiste, la circonscription avait été ravie par le candidat vedette Jacques Duchesneau, de la Coalition avenir Québec (CAQ), en 2012. Celui-ci ne s'était pas représenté en 2014.

Dans Verdun, c'est la controverse entourant la vente des actions de l'entreprise Rona qui a eu raison de Jacques Daoust, qui a démissionné en août dernier à la fois à titre de ministre des Transports et de député. Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a invité les dirigeants de Québec solidaire à appuyer une candidature commune dans la circonscription, mais le parti de gauche a rejeté l'offre.

Anciennement de la Coalition avenir Québec (CAQ), la députée Sylvie Roy était devenue indépendante en 2015 après un différend avec son chef François Legault. En avril 2014, Sylvie Roy l'avait remporté avec 45 % des voix, contre 30 % pour le libéral Luc Dastous, qui se représente dans le cadre de l'élection partielle. Mme Roy est décédée d'une hépatite aiguë en juillet dernier. Elle avait 51 ans.

L'ex-député de Marie-Victorin, le péquiste Bernard Drainville, a démissionné de ses fonctions en juin dernier. Il avait été élu pour la première fois député de cette circonscription située à Longueuil en 2007, après une carrière de journaliste à Radio-Canada.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Pierre Karl Péladeau à Saint-Jérôme