POLITIQUE

Libre-échange: Chrystia Freeland promet un programme de compensation avant l'entrée en vigueur

31/10/2016 01:22 EDT
CP

OTTAWA — La ministre du Commerce international, Chrystia Freeland, promet de finaliser et d'annoncer un programme de compensation financière pour les producteurs laitiers et fromagers avant la mise en oeuvre de l'accord de libre-échange entre Canada et l'Union européenne (UE).

C'est l'engagement qu'elle a pris en point de presse dans le foyer des Communes, lundi, quelques heures après être rentrée de Bruxelles, en Belgique, où elle a pris part à la signature du traité commercial.

La ministre Freeland n'était pas encore en mesure de préciser quel montant pourrait être versé aux producteurs de lait et de fromage, qui devront composer avec l'importation au Canada de quelque 17 500 tonnes de fromages.

Selon le président des Producteurs de lait du Québec, Bruno Letendre, l'entrée en vigueur de cette entente commerciale avec le groupe des 28 entraînera des pertes annuelles permanentes de 300 millions $ pour l'industrie laitière et fromagère québécoise.

Le gouvernement fédéral doit déposer lundi après-midi en Chambre un projet de loi portant sur la mise en oeuvre de l'Accord économique et commercial global (AECG), dans l'espoir de le faire adopter au début de l'année prochaine.

Au Parlement européen, le vote sur la ratification du traité de libre-échange doit se tenir en décembre, selon ce qu'a indiqué le président de l'institution, Martin Schulz. Environ 98 pour cent des dispositions de l'accord entreront alors en vigueur, selon Chrystia Freeland.

VOIR AUSSI:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter