NOUVELLES

La nouvelle mouture du Phare reçoit l'appui de la Commission d'urbanisme

27/10/2016 08:47 EDT | Actualisé 27/10/2016 08:47 EDT
GRAPH SYNERGIE

Le projet du Phare, cette tour de 65 étages que propose le groupe Cominar sur le boulevard Laurier, a subi plusieurs modifications depuis les premières esquisses présentées en 2015. La nouvelle mouture du projet sera dévoilée au public avant les fêtes, mais entre temps, elle a déjà reçu l'aval de la Commission d'urbanisme de la Ville de Québec.

« On a un support de la Commission d'urbanisme qui va au-delà de ce que j'attendais. [Elle] a adoré le projet », se réjouit le chef de la direction de Cominar, Michel Dallaire.

Parmi les principaux changements, le complexe du Phare comprend maintenant quatre bâtiments au lieu de cinq. La tour sud-ouest a également perdu en hauteur afin de maximiser l'ensoleillement de la place publique dont la superficie sera doublée.

On a retravaillé le concept. On a doublé la place publique, on a mis beaucoup plus d'emphase pour le côté loisir.

Michel Dallaire, chef de la direction de Cominar

Depuis 2015, Michel Dallaire a d'ailleurs passé beaucoup de temps aux États-Unis et s'est entouré de quelques firmes américaines pour bonifier son projet. Une attention particulière a été portée aux vents, tant pour minimiser leurs effets au niveau du sol que pour s'assurer de la stabilité des bâtiments.

« [Ce sont] des éléments dont on n'a pas conscience au Québec parce que ces grands bâtiments-là, il n'y en a pas, mais la force des vents sur les retenues latérales, le mouvement latéral d'un bâtiment, est très importante », explique M. Dallaire.

Le chef de la direction de Cominar annonce du même souffle que le projet d'hôtel dans la tour principale passe de 300 à 150 chambres à la lumière des études de marché réalisées par son équipe. Plusieurs grandes bannières souhaiteraient amener leur marque hôtelière dans le Phare, mais aucune entente n'a encore été signée.

S'il est construit, le Phare serait la plus haute tour canadienne à l'est de Toronto.

Consultations publiques à venir

L'avis d'approbation préliminaire de la Commission d'urbanisme n'est qu'une première étape à la réalisation du projet. La Ville de Québec devra organiser des consultations publiques puisque Cominar aura besoin d'une modification de zonage vu la hauteur proposée pour la tour centrale.

D'ailleurs, le bâtiment de 250 mètres ne plaît pas du tout au Conseil de quartier Saint-Louis puisque le plan particulier d'urbanisme actuel ne permet que 29 étages sur le boulevard Laurier.

Michel Dallaire soutient de son côté que Cominar a fait ses devoirs de consultation. Un sondage commandé à Léger Marketing au printemps dernier montre que « 72 % de la population est derrière le projet, croit au projet et aime le projet, donc pour nous, on a notre réponse », fait valoir M.Dallaire.

Voir aussi:

15 ruelles vertes de Montréal

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter