POLITIQUE

Des environnementalistes et des syndicalistes font toute une réception à Trudeau

25/10/2016 10:28 EDT | Actualisé 25/10/2016 10:28 EDT

Justin Trudeau a été chahuté, mardi matin, alors qu'il se livrait à une séance de questions et réponses à un sommet de jeunes syndicalistes.

Le premier ministre devait se prêter à une entrevue par des animatrices devant une salle de quelque 400 jeunes travailleurs à ce sommet organisé par le Congrès du travail du Canada. On avait également prévu quelques questions de l'assistance.

Dès son arrivée sur scène, une quinzaine de jeunes se sont levés pour lui tourner le dos. Puis, ont fusé les slogans: "Respectez vos promesses" étant celui qui revenait le plus souvent.

M. Trudeau a tout de suite proposé qu'on prenne les questions de la salle plutôt que de respecter le scénario prévu. Mais il a refusé de répondre à un travailleur qui citait le conflit de travail au Vieux-Port de Montréal et qui lui demandait pourquoi il n'y avait pas de loi fédérale anti-briseur de grève, Dominic Béland ayant refusé de se tourner pour faire face au premier ministre.

À plusieurs reprises, M. Trudeau a fait la leçon à l'assistance, insistant sur le fait qu'il était impoli de tourner le dos à son interlocuteur et qu'il était impossible d'avoir un dialogue dans pareille situation.

Une employée d'une organisation environnementaliste, Sophie Birks, a accepté de faire face au premier ministre. Mais c'était pour lui dire que s'il approuvait les projets d'oléoducs, il n'aurait pas le vote des jeunes aux prochaines élections.

VOIR AUSSI:

Les influenceurs et Justin Trudeau

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter