DIVERTISSEMENT

V récidive avec sa «Journée qui a du chien»

18/10/2016 03:38 EDT | Actualisé 18/10/2016 03:40 EDT

V ramène sa «Journée qui a du chien», au profit de la Fondation Mira, pour une deuxième édition.

C’est-à-dire que, comme l’an dernier, toute la journée du lundi 24 octobre, la cause Mira, ses toutous à quatre pattes et ses artisans rayonneront dans la programmation de la chaîne, dans une sorte de téléthon fragmenté visant à amasser des dons pour soutenir cette cruciale organisation, née en 1981, et qui célèbre donc ses 35 ans en 2016.

Et, entre le 22 et le 27 octobre, toutes les productions originales de V accorderont une partie de leur temps d’antenne à la promotion des activités de Mira. Même pendant les pauses publicitaires, les artistes-vedettes du Groupe V (qui inclut MusiquePlus et MAX) interviendront pour vous convaincre de contribuer à l’essor de Mira.

Par exemple, le dimanche 23 octobre, à 11h, l’animateur de RPM+, Antoine Joubert, racontera son expérience lors du Défi Vision de la Fondation Mira, une course automobile où des non-voyants prennent le volant.

Le mercredi 26 octobre, à 19h, dans Ça décolle!, le commandant Lachance (Michel Laperrière) aura comme co-pilote un gentil chien Mira. À Permis de chanter, le jeudi 27 octobre, à 19h, Mario Tessier et son invitée Marie-Ève Janvier seront également accompagnés d’une bête Mira et, tout de suite après, à Tu m’aimes, tu mens!, à 19h30, l’animal emblématique de l’organisme se cachera quelque part dans le décor… et les téléspectateurs devront le trouver!

Le jour J

Le lundi 24 octobre, la thématique s’implantera dès 9h, aux Infos de V, où on traitera du sujet Mira en long et en large. À 10h, à Espace Découvertes, Clodine Desrochers et Giovanni Apollo accueilleront un non-voyant, qui expliquera comment il cuisine au quotidien. Au cinéma, à 12h30 et 14h30, on présentera Le chien qui a sauvé l’Halloween (on fait ainsi d’une pierre deux coups pour célébrer la fête de l’Halloween également) et Rex, le cyberchien.

À 17h30, les deux ambassadeurs de La journée qui a du chien, Clodine Desrochers et Jean-François Baril, seront réunis sur le plateau de La guerre des clans, qu’anime ce dernier. Clodine Desrochers et Mario Jean, porte-parole du Défi Vision, y mèneront chacun une équipe, lesquelles s’affronteront dans une joute de la populaire compétition. Qu’est-ce que le sondage donnera?

À Coup de foudre, à 18h, les candidats s’amuseront avec un chien en studio et auront à répondre à des questions liées au meilleur ami de l’homme. Tout de suite après, à Un souper presque parfait, l’hôtesse du repas du jour, qui agit comme famille d’accueil pour un chien Mira, parlera de sa réalité et fera vivre un «souper à l’aveugle» à ses convives. La tactique l’avantagera ou la désavantagera-t-elle?

La marathon canin se terminera sous les projecteurs d’En mode Salvail, à 22h, où Éric Salvail consacrera, pendant une heure, entrevues et topos à Mira… avec la folie qu’on lui connaît, on s’en doute bien. C’est aussi à Éric Salvail que reviendra l’agréable et importante tâche de dévoiler le montant amassé au fil de la Journée qui a du chien.

Même sur le web, les youtubers du Slingshot voueront leurs différentes tribunes, le 24 octobre, à mettre en lumière Mira et son rôle dans la société. Les jeunes communicateurs ont notamment visité les installations de la fondation à Ste-Madeleine et les exposeront dans des vidéos.

Il sera possible de participer à aider Mira par le biais de la Journée qui a du chien, lundi prochain, par téléphone, au 1-844-346-MIRA (6472), par texto (MIRA au 45678, pour donner 10$ ou 20$) ou sur le web, au www.vpourmira.ca. Des têtes d’affiche du Groupe V répondront au téléphone et se tiendront aux alentours des bureaux de l’entreprise, au coin des rues Ste-Catherine et De Bleury, à Montréal, entourées de bénévoles, de partenaires et d’autres personnalités invitées, pour recueillir de l’argent. Si vous passez dans le coin, vous pourriez avoir la chance de câliner un chien Mira et de suivre un parcours à l’aveugle guidé par lui ou de le croquer en photo dans un photobooth ambulant. Des représentants de la Journée qui a du chien se déplaceront en outre dans certaines stations de métro de la métropole.

Depuis sa mise sur pied, la Fondation Mira a permis à plus de 3000 bénéficiaires (non-voyants, handicapés moteurs ou enfants autistes) de compter sur la présence d’un chien parfaitement entraîné pour les assister dans leur vie de tous les jours. Le service ne jouit d’aucune subvention gouvernementale et poursuit sa mission grâce à l’apport populaire.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ces portraits de chiens vous feront (re)tomber en amour avec l'automne