NOUVELLES

République démocratique du Congo des affrontements interethniques font 20 morts au Katanga

18/10/2016 06:27 EDT | Actualisé 18/10/2016 06:28 EDT
camelt via Getty Images
Fabric Democratic Republic of Congo flag background texture

Vingt personnes ont été tuées entre dimanche et mardi en trois jours d'affrontements entre Pygmées et Bantous à Kabalo dans le sud-est de la République démocratique du Congo, a déclaré à l'AFP le député Kalunga Mawazo, élu de cette localité.

Le bilan de ces heurts, provoqués par un désaccord autour d'une récolte de chenilles, a été confirmé sous couvert d'anonymat par un prêtre catholique de ce diocèse de la province du Tanganyika, dans le nord du Katanga.

"Les affrontements depuis dimanche ont fait 4 morts parmi les Pygmées et 16 parmi les Luba qui se disputaient autour de la redevance coutumière à verser aux Bantous par les Pygmées", a déclaré à l'AFP le député Kalunga.

"Les Pygmées estiment désormais jouir des mêmes droits comme citoyens. Ils ont refusé de verser cette taxe illégale et tué par flèche deux Luba qui exigeaient le paiement de la taxe", a indiqué le prêtre à l'AFP.

"C'est lors des vagues de rétorsion que deux autres Luba ont été tués et 16 cadavres de Pygmées ont été découverts", a ajouté le prêtre catholique.

"La tension est vive à Kabalo, nous y avons dépêché une équipe et des renforts pour rétablir l'ordre public", a déclaré à l'AFP le gouverneur de Tanganyika, Ngoy Kitangala, sans confirmer le bilan.

Début septembre, les autorités locales avaient fait état de la reprise des hostilités entre les deux ethnies.

Depuis 2013, la région du nord du Katanga (région grande comme l'Espagne et morcelée en 2015 en quatre provinces dont le Tanganyika) est le théâtre de nombreux affrontements entre Bantous de l'ethnie luba et Pygmées de l'ethnie twa.

Voir aussi:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter