NOUVELLES

Forages dans l'Arctique: des ONG portent plainte contre la Norvège

18/10/2016 06:15 EDT | Actualisé 18/10/2016 06:15 EDT
ASSOCIATED PRESS
In this photo taken Thursday, Feb. 4, 2016, showing a view towards the refugee camp in Hammerfest, northern Norway, and an inlet from the Barents Sea. After hiding below the horizon for two long months, the sun has finally risen in Hammerfest, casting a pale pink hue over the Arctic landscape surrounding the world’s northernmost refugee shelter. (AP Photo/Alastair Grant)

Des organisations de défense de l'environnement ont porté plainte contre la Norvège pour protester contre l'autorisation de la prospection pétrolière dans les eaux arctiques de la mer de Barents.

La branche nordique de Greenpeace et l'ONG norvégienne Natur og Ungdom ("Nature et Jeunesse") estiment que le gouvernement norvégien a violé l'Accord de Paris sur le climat ainsi que la Constitution du pays en attribuant de nouvelles licences d'exploration dans l'Arctique.

"Nous ferons valoir que le gouvernement norvégien a une obligation de tenir ses promesses climatiques et nous invoquerons le droit du peuple à un environnement sain pour notre génération et les suivantes" garanti par l'article 112 de la Constitution norvégienne, a déclaré Ingrid Skjoldvaer, porte-parole de Natur og Ungdom, dans un communiqué commun des deux ONG.

"Ce sera la population contre le pétrole de l'Arctique", a-t-elle dit.

Le ministère du Pétrole et de l'Énergie n'était pas immédiatement disponible pour un commentaire.

La Norvège, dont les revenus pétroliers périclitent, avait en mai attribué dix licences (couvrant au total 40 blocs) à 13 groupes pétroliers, parmi lesquels le champion national Statoil, les américains Chevron et ConocoPhillips, l'allemand DEA, le japonais Idemitsu, le suédois Lundin, l'autrichien OMV et le russe Lukoil.

Trois de ces licences, les plus âprement contestées, sont situées dans une région maritime frontalière jusque-là inexplorée que la Norvège et la Russie se sont longtemps disputée, jusqu'à la conclusion d'un accord en 2010.

L'une de ces zones est la plus septentrionale jamais ouverte à la prospection par la Norvège, et les ONG s'inquiètent de sa proximité avec les limites -- elles aussi débattues -- de la banquise.

Les défenseurs de l'environnement y voient un paradoxe dans la mesure où la Norvège avait l'un des premiers pays à ratifier l'Accord de Paris qui a pour ambition de limiter en dessous de 2°C, voire à 1,5°C, la hausse du thermomètre mondial par rapport au niveau pré-industriel, sous peine de conséquences ingérables.

"Signer un accord international sur le climat tout en permettant des forages pétroliers dans l'Arctique est un acte dangereux d'hypocrisie", a estimé Truls Gulowsen, responsable de Greenpeace Norvège.

Libres de glace grâce au Gulf Stream, les eaux ouvertes à la prospection, en particulier celles proches de la Russie, sont jugées prometteuses par l'industrie pétrolière alors que la production d'or noir ne cesse de décliner depuis le pic atteint en 2000.

Voir aussi:


  • Ours polaire (Ursus maritimus)
    Benjamin Dy
  • Banquise arctique disloquée
    Benjamin Dy
  • Ours polaires (Ursus maritimus)
    Benjamin Dy
  • Morse (Odobenus rosmarus) sur le littoral
    Benjamin Dy
  • Baleine franche boréale (Balaena mysticetus)
    Benjamin Dy
  • Combat de guillemots de Brünnich (Uria lomvia)
    Benjamin Dy
  • Échouerie de morses (Odobenus rosmarus)
    Benjamin Dy
  • Épaulard (Orcinus orca)
    Benjamin Dy
  • Jeunes renards arctiques (Vulpes lagopus)
    Benjamin Dy
  • Morse (Odobenus rosmarus) sur une plage
    Benjamin Dy
  • Ours polaire (Ursus maritimus) sur la banquise arctique
    Benjamin Dy
  • Ours polaires (Ursus maritimus)
    Benjamin Dy
  • Ours polaires (Ursus maritimus)
    Benjamin Dy
  • Phoque barbu (Erignathus barbatus) sur la glace
    Benjamin Dy
  • Renard arctique (Vulpes lagopus) dans la toundra
    Benjamin Dy
  • Rennes du Svalbard (Rangifer tarandus platyrhynchus)
    Benjamin Dy
  • Sterne arctique (Sterna paradisaea)
    Benjamin Dy
  • Vol de mergules nains (Alle alle)
    Benjamin Dy
  • Baleines bleues (Balaenoptera musculus)
    Benjamin Dy
  • Baleine bleue (Balaenoptera musculus)
    Benjamin Dy


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter