DIVERTISSEMENT

«Osez rêver» de Disney On Ice: trois petites filles et une princesse (PHOTOS)

14/10/2016 08:02 EDT | Actualisé 14/10/2016 08:02 EDT
evenko

Alice (4 ans), Madeleine (5 ans) et Joséphine (7 ans) ont eu un accès direct au pays des merveilles, mercredi. Dans un salon privé du Centre Bell, entourées d’une dizaine d’autres enfants, les trois fillettes qui accompagnaient la représentante du Huffington Post Québec ont profité d’une rencontre privilégiée avec Raiponce, l’une des princesses-vedettes du spectacle Osez rêver, de Disney On Ice, à l’affiche à Montréal jusqu’à dimanche.

Comme il est souvent coutume de le faire au Centre Bell avant les représentations d’un événement pour les tout-petits, quelques familles avaient été conviées à ce tête-à-tête bien spécial. La nouvelle de la visite de Son Altesse ne devait toutefois pas s’ébruiter, puisque la salle qui accueillait Raiponce et sa cour d’un soir n’était pas très grande. On souffle d’ailleurs qu’en temps normal, le local sert à abriter les joueurs du Canadien et les journalistes sportifs pour les conférences de presse d’après-matchs. Nous, on aime bien croire que les lieux sont toujours enchantés et que des princesses y papillonnent à tous les jours…

«Osez rêver» de Disney On Ice


En coup de vent

Comme toute princesse qui se respecte, Raiponce s’est laissée désirer avant de faire son entrée. Elle a mis du temps à se préparer et a fait attendre ses jeunes admirateurs – et admiratrices! – une vingtaine de minutes avant de faire une apparition triomphale, sa longue chevelure en main, de prendre place devant la toile, puis d’enchaîner photos et câlins avec ses nouveaux ami(e)s, dont la moyenne d’âge n’excédait pas 5 ans.

Nos trois jeunes invitées étaient fébriles et se posaient plusieurs questions en attendant le moment crucial. Qui était la fameuse princesse supposée leur rendre visite? Après tout, on savait qu’une star d’Osez rêver devait s’offrir un court bain de mini-foule avant d’enfiler ses patins, mais on ignorait laquelle précisément. Serait-ce Blanche-Neige, Cendrillon ou Raiponce?

La dame à la robe longue parlerait-elle français? Serait-elle jasante? Allait-on pouvoir se faire photographier avec elle?

Feuilles à colorier et crayons de couleurs ont occupé les bambins avant que l’illustre étoile ne daigne se pointer le bout du nez. Parées à toute éventualité, Alice, Madeleine et Joséphine attendaient la princesse de pied ferme et hasardaient sur son identité, mais étaient certaines de pouvoir la recevoir dignement : Alice était vêtue à la façon d’Elsa de la Reine des neiges et Madeleine avait coiffé ses cheveux d’un ruban rouge et blanc, à l’effigie de Blanche-Neige. Moins impressionnable du haut de son âge de raison, Joséphine se contentait d’espérer la présence de Mulan, du film du même titre.

Les porte-paroles d’evenko, qui coordonnaient l’activité, ont donné un premier indice aux parents en avertissant que les princesses de Disney On Ice ne parlent pas français, puisqu’elles viennent de la Californie. L’information a fait rigoler les plus vieux, mais n’a heureusement pas altéré l’excitation des bouts de choux. Une princesse demeure une princesse, n’est-ce pas?

Lorsqu’est venu leur tour de s’approcher de Raiponce – passée en coup de vent, il faut bien le dire, car une princesse a plusieurs chats à fouetter un soir de première, on n’en doute pas –, Madeleine a offert à cette dernière un gros câlin avant et après que maman n’appuie sur le bouton de l’appareil-photo de son téléphone et Joséphine s’est tenue bien droite, comme une grande, près de la diva à la robe rose. Et Alice, entre plusieurs caresses, a gracieusement donné à Raiponce son dessin réalisé plus tôt. Rien de trop beau pour Raiponce!

Nos trois mini-princesses avaient le sourire fendu jusqu’aux oreilles. Sourire qui s’est élargi de fierté lorsque la journaliste culturelle de TVA, Marie-Andrée Poulin, a proposé à deux d’entre elles, Alice et Joséphine, de témoigner, en direct au bulletin de nouvelles de 17h30, de leur préférence pour l’une ou l’autre des princesses de Disney. Les mamans des deux petites ont tout juste eu le temps de placer quelques coups de fil, le temps d’aviser la parenté d’enregistrer le furtif passage des deux interviewées, que les deux championnes s’étaient déjà exprimées au micro, devant, probablement, des milliers de téléspectateurs.

Osez rêver, un grand cru

Après ce moment magique, Alice, Madeleine et Joséphine ont pu aller admirer le fruit des efforts de leur nouvelle amie Raiponce, tête d’affiche du troisième tableau du spectacle Osez rêver, lequel débute avec l’histoire de Blanche-Neige, puis celle de Cendrillon. Mickey, Minnie, Goofy et autres personnages emblématiques de Disney assurent les liens entre les saynètes.

Osez rêver est un très grand cru de Disney On Ice, susceptible de plaire autant aux grands qu’aux petits. La production était passée par Montréal, entre autres, au printemps 2012, et alignait alors les contes de La princesse et la grenouille, Cendrillon et Raiponce. Cette fois, La princesse et la grenouille est remplacée par Blanche-Neige, et le public ne s’en plaint absolument pas.

Qu’il s’agisse des immenses et adorables nains de Blanche-Neige, des vilaines demi-sœurs et des attachantes souris géantes de Cendrillon ou des frasques du prince Flynn Rider de Raiponce, les enfants sont ahuris devant les costumes scintillants et les chorégraphies exécutées à la perfection d’Osez rêver. On craque pour les chansons, toutes traduites en français, et le fait que les petits garçons et les petites filles soient invités à interagir ça et là pendant la présentation, en criant, par exemple, à Blanche-Neige de ne pas croquer dans la pomme maléfique. Le récit est compréhensible, même pour les plus jeunes, et l’explosion de couleurs ferait même le bonheur des plus grincheux et des plus cyniques.

Ne passons enfin pas sous silence la finale, grandiose, où les princesses s’en donnent toutes à cœur joie. Notre belle Joséphine a d’ailleurs cru remarquer la présence de «sa» Mulan au sein du groupe. «Maman, ils sont beaux, leurs patins, hein…», a murmuré la fillette, émerveillée, à un certain instant de la soirée. On aurait difficilement pu la contredire.

Osez rêver, de Disney On Ice, occupera la glace du Centre Bell jusqu’à dimanche, le 16 octobre, à raison de trois représentations par jour (11h, 15h et 19h), en français ou en anglais. Consultez le www.evenko.ca pour plus d’informations.

Au printemps 2017, Disney On Ice sera de retour à Montréal avec un collectif mélangeant des extraits d’Histoire de jouets, Sens dessus dessous, Trouver Doris et autres populaires franchises de Disney.

Voir aussi: