POLITIQUE

Les avocats de l'État québécois menacent de déclencher la grève

11/10/2016 09:37 EDT | Actualisé 11/10/2016 09:38 EDT
Marilyn Nieves via Getty Images
Gavel on desk. Isolated with good copy space. Dramatic lighting.

Les avocats et notaires de l'État québécois (LANEQ) passent de la parole aux actes en tenant un vote de grève générale illimitée. Insatisfait des négociations avec l'État québécois, LANEQ avait menacé, en septembre dernier, de recourir à ce moyen de pression pour faire avancer les négociations avec le gouvernement Couillard.

Après avoir consulté ses 1100 membres, LANEQ organise une assemblée générale extraordinaire, en fin de journée, afin de permettre à ses membres de se prononcer sur la suite des choses. L'assemblée se déroulera simultanément à Montréal, à l'hôtel Hyatt Regency, et à Québec, au Château Laurier.

Une grève de LANEQ paralyserait l'appareil gouvernemental, puisque les avocats et les notaires de l'État sont chargés de rédiger les travaux sur les projets de loi, l'émission d'avis juridiques et les représentations du gouvernement devant les tribunaux.

LANEQ réclame un nouveau mode de négociation des conditions de travail de ses membres. Il demande au gouvernement de prévoir un processus d'arbitrage soutenu par un comité de rémunération, une pratique qui a courre en Ontario, en Colombie-Britannique, au Manitoba et en Nouvelle-Écosse.

Les conventions collectives des avocats et des notaires de l'État sont échues depuis plus d'un an, soit le 31 mars 2015.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter