NOUVELLES

Chine: au moins 18 morts dans une explosion dans une mine

27/09/2016 12:50 EDT | Actualisé 27/09/2016 12:50 EDT
Stringer Shanghai / Reuters
A general view of the Yangchi mining section of Dafeng mine in Shizuishan, Ningxia Hui Autonomous Region October 17, 2008. The death toll from a mine blast accident in northwest China has risen to 16 after rescuers found four more bodies on Friday morning, Xinhua News Agency reported. REUTERS/Stringer (CHINA). CHINA OUT. NO COMMERCIAL OR EDITORIAL SALES IN CHINA.

Au moins 18 personnes ont été tuées et deux autres ont été portées disparues après une explosion de gaz mardi en Chine dans une mine de charbon, a annoncé la presse officielle.

Un précédent bilan faisait état de 12 morts et huit disparus.

La mine où s'est produit l'accident est gérée par la compagnie Linli, dans la ville de Shizuishan, selon l'agence officielle Chine nouvelle.

Un mineur est mort après avoir été secouru et 17 corps ont été extraits de la mine. Vingt mineurs se trouvaient dans la mine au moment de l'explosion: deux personnes sont donc encore portées disparues. Plus de 200 sauveteurs sont sur place pour assurer les opérations de secours, a ajouté l'agence.

La Chine, premier producteur et consommateur mondial de charbon, est régulièrement frappée par des catastrophes industrielles en raison des mesures de sécurité défaillantes dans ses mines.

En mars, 19 personnes sont décédées dans un accident minier dans la province du Shanxi (nord).

Le nombre de mineurs tués chaque année serait cependant inférieur à 1 000 désormais, après une baisse sensible des décès durant la dernière décennie, selon les autorités.

Beaucoup d'accidents sont dus au non-respect des règles de sécurité, ignorées afin de réduire les coûts, parfois avec la complicité de responsables locaux corrompus.

Pékin s'est engagé à supprimer quelque 1,8 million d'emplois dans les secteurs du charbon et de l'acier, touchés par d'importantes surcapacités.

VOIR AUSSI:

Énorme explosion en Chine

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter