POLITIQUE

Course à la direction du Parti conservateur : Steven Blaney confirme son intérêt

23/09/2016 09:41 EDT | Actualisé 23/09/2016 09:41 EDT
CP

OTTAWA – Steven Blaney a annoncé qu’il entreprend une « nouvelle étape » dans sa « réflexion sur l’avenir du Parti conservateur du Canada » en renonçant à son poste de critique au sein des conservateurs.

Ce faisant, il confirme son intérêt pour la course à la direction de son parti, après avoir laissé planer le doute pendant plusieurs mois sur ses intentions.

Cet été, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis consultait les militants conservateurs à ce sujet. Son porte-parole Pierre-Luc Jean avait indiqué au HuffPost qu’il allait prendre une décision « dans un avenir rapproché ».

Lors du congrès à Halifax, la semaine dernière, Blaney a confié à La Presse Canadienne qu’il allait confirmer sa possible candidature « au cours des prochaines semaines ». Il disait avoir bénéficié des conseils d’un ancien premier ministre, sans nommer lequel.

L’ancien ministre conservateur a occupé plusieurs portfolios, dont celui des Anciens combattants, ainsi que de la Sécurité publique et de la Protection civile. Depuis l’élection du gouvernement Trudeau, il était critique de l’opposition officielle en matière de Services publics et d’Approvisionnement.

S’il se lance dans la course à la direction, Blaney serait le deuxième candidat québécois, après le député de Beauce Maxime Bernier. Les anciens ministres Tony Clement et Kellie Leitch veulent aussi devenir chef du Parti conservateur.

INOLTRE SU HUFFPOST

Parti conservateur: qui sont les candidats?