DIVERTISSEMENT

Le Red Bull Music Academy fait sa marque à Montréal

23/09/2016 11:04 EDT | Actualisé 24/09/2016 08:40 EDT
Red Bull Music Academy

Le Red Bull Music Academy a pris samedi ses quartiers au Centre Phi de Montréal transformé pour l’occasion en un véritable QG. Sous la gouverne du designer québécois Zébulon Perron, l’intérieur de l’édifice au cœur du Vieux-Montréal a été réinventé de fond en comble afin de créer un espace de création entre les artistes invités.

Les plantes un peu partout installées à l’entrée de l’immeuble ne passent pas inaperçues. Mais derrière cette atmosphère presque bucolique avec sa végétation suspendue, Zébulon Perron a apporté sa touche en aménageant ici et là des meubles aux matériaux recyclés.

«Je voulais installer tout de suite une expérience immersive, explique en entrevue le réputé designer. En créant un lieu de rencontre entre les musiciens, j’ai d’abord pensé à un environnement favorable aux échanges.»

Car durant cette édition annuelle du Red Bull Music Academy, du 24 septembre au 28 octobre, pas moins de 70 artistes internationaux issus en majorité de la musique électronique vont se retrouver à un moment donné à l'intérieur des murs du Phi. «L’important, c’est que tout le monde se sent assez à l’aise pour stimuler les esprits», explique-t-il.

Œuvres d’artistes québécois

Chaque pièce son atmosphère donc. Après le salon et la réception à la végétation luxuriante au premier étage, une cafétéria collective où du matériel sur mesure côtoient un mobilier vintage, ensemble agrémenté par la musique d’un DJ. «Tout a été pensé jusqu’à la signalisation signée Jean-Sébastien Baillat», déclare le designer.

Plus loin, la salle de conférence – construit comme un plateau de télévision au charme suranné – met en avant l’intimité et le confort. Le logo de la marque Red Bull trône sur le mur coloré d’une œuvre murale dont les formes et les couleurs rappellent les audaces architecturales qu’a connues la ville dès la fin des années 1960 tels le complexe Habitat 67 ou les stations du métro de Montréal.

«Même le logo a été modifié pour inclure un clin d’œil à la métropole avec la représentation du dôme de la biosphère», précise Zébulon Perron. Il y a aussi des œuvres d’art de 22 artistes montréalais disséminées un peu partout. Certaines ont d’ailleurs été faites spécifiquement pour l’évènement.»

À travers les quatre étages de l’édifice, tous ces artistes de la scène locale (Dominique Pétrin, Étienne Chartrand, Jaime Angelopoulos, Luc Paradis, etc.) exposent leurs œuvres dans les couloirs sur les tables ou sur les murs, le tout organisé par les commissaires Melissa Matos et Emmanuel Mauriès-Reinfret du groupe Trusst. C’est dans les dix studios d’enregistrement décorés que l’on peut réaliser la richesse et la diversité de leur travail.

À quoi s’attendre?

Le festival itinérant du Red Bull Music Academy se déroule en deux temps. Il offre un programme riche composé d’expositions, de conférences et de concerts. Comme l’objectif d’une telle manifestation est de donner la possibilité aux jeunes talents d’échanger et de collaborer avec des artistes reconnus, la plupart des événements sont avant tout destinés aux participants. Toutefois, quelques rendez-vous sont ouverts au public.

Ainsi, plusieurs belles surprises sont destinées aux festivaliers, comme l'exposition de réalité virtuelle Björk Digital qui réunit les cinq vidéos réalisées par la célèbre chanteuse islandaise. On retrouvera l’artiste en mode DJ pour deux autres soirées. Et puis n’oublions pas l’arrivée en ville du grand rockeur punk Iggy Pop pour une conférence très attendue animée par le journaliste Carl Wilson.

Mais aussi une collaboration inédite entre la formation punk hardcore expérimentale Fucked Up et la chanteuse de gorge inuit Tanya Tagaq. Également au menu, un hommage à la faune musicale montréalaise avec la crème de la house et de l’électro représentée par Rrose, DJ Richard, Aurora Halal, Mike Servito et Mathew Jonson. Et le Turbo Crunk renait de ses cendres puisqu’un spectacle rassemblera les membres fondateurs Jacques Greene et 247ESP.

En plus du concert du chanteur et producteur soul Sampha, d’autres artistes comptent se produire sur scène. L’innovateur hip-hop Clams Casino, le roi des rythmes et membre du collectif Buraka Som Sistem Branko, le propulsif duo house de New York The Martinez Brothers et la protégée de l’étiquette LuckyMe Eclair Fifi sont du lot.

Pour plus de détails sur la programmation, cliquez ici.

VOIR AUSSI: