NOUVELLES

New York: les Canadiens Milos Raonic et Vasek Pospisil éliminés au deuxième tour

31/08/2016 08:23 EDT | Actualisé 31/08/2016 08:23 EDT
Elsa via Getty Images
NEW YORK, NY - AUGUST 31: Milos Raonic of Canada walks off the court after his loss to Ryan Harrison of the United States during his second round Men's Singles match on Day Three of the 2016 US Open at the USTA Billie Jean King National Tennis Center on August 31, 2016 in the Flushing neighborhood of the Queens borough of New York City. (Photo by Elsa/Getty Images)

Ennuyé au poignet gauche et à la cuisse gauche, Milos Raonic a vu son parcours se terminer hâtivement aux Internationaux des États-Unis, mercredi.

Finaliste à Wimbledon en juillet, l'Ontarien et cinquième tête de série a été battu en deuxième ronde par l'Américain Ryan Harrison, 6-7 (4), 7-5, 7-5 et 6-1. Il paraissait fort épuisé vers la fin du match.

Le 120e joueur au monde a eu raison du sixième en trois heures et 37 minutes.

C'est Marcos Baghdatis qui attend Harrison au tour suivant. Le Chypriote est classé 44e à l'ATP.

Sans surprise, Raonic a dominé pour les as, 18-7. Mais il a aussi commis 15 doubles fautes, ce qui a joué un rôle dans les sept bris obtenus par l'Américain.

Le tennisman de Thornhill n'a pris le service de son rival que trois fois, et ses premières balles ne lui ont donné le point que 67 pour cent des fois.

C'est également au niveau des fautes directes que le match s'est joué: Raonic a fait 62 erreurs de ce genre, contre 33 pour Harrison.

Le gain représente une percée pour ce dernier, dont la fiche était de 0-6 au deuxième tour d'un tournoi majeur.

Raonic avait atteint au moins le troisième tour à ses 11 derniers tournois majeurs. Sa dernière défaite aux dépens d'un joueur classé hors du top 100 remontait à octobre 2014.

Vasek Pospisil, l'autre Canadien au tableau, a lui aussi été vaincu en deuxième ronde.

Le Britanno-Colombien, qui est 123e, s'est incliné 7-6 (3), 6-4, 6-4 face au Sud-Africain Kevin Anderson, 23e tête de série. Le match a duré deux heures et 39 minutes.

Pospisil a inscrit plus d'as que de doubles fautes (13 contre 9) et plus de coups gagnants que d'erreurs directes (32 contre 28), mais n'a obtenu que quatre balles de bris dont deux qu'il a su exploiter.

Anderson a obtenu 15 balles de bris, en convertissant quatre.

VOIR AUSSI:

Milos Raonic en Australie (2015)