BIEN-ÊTRE

Les 5 meilleures tables de restaurants d'hôtels à Montréal

25/08/2016 03:15 EDT | Actualisé 26/08/2016 03:32 EDT

Au Québec, on a encore l’impression qu’un restaurant d’hôtel c’est forcément ordinaire pour ce qui est de la nourriture, voire pas bon du tout. Une perception qui remonte sûrement au temps où les grandes chaînes hôtelières ne sentaient pas le besoin d’apporter une touche raffinée et distincte à leurs tables.

Pourtant, aujourd’hui, c’est une condition nécessaire pour attirer une clientèle de plus en plus exigeante. À Montréal, digne métropole gastronomique, on a suivi la tendance amorcée il y a quelques années, et plusieurs restaurants faisant partie de complexes hôteliers se distinguent par la qualité de leur menu. En voici cinq qui valent vraiment le détour….

Découvrez les bonnes adresses après la galerie d'images suivantes:

5 restaurants d'hôtels à Montréal

Le Renoir, restaurant du Sofitel

Le Sofitel est l’un de ces hôtels modernes qui se distinguent par leur élégance, leur touche classique, leur intégration des valeurs locales et leur décor épuré et attrayant. Sa gastronomie est teintée de ces qualités. Le Renoir offre une table d’inspiration française, avec des plats qui, plutôt que de ressembler aux menus des brasseries parisiennes, s’apparentent davantage à la nouvelle cuisine : portions réduites, qualité des ingrédients, utilisation restreinte de sauces, de gras saturés, beaucoup de couleurs dans l’assiette, etc… Le chef Olivier Perret croit beaucoup à la mise en valeur des produits locaux et rivalise d’imagination pour les cuisiner de la plus belle des façons et le plus santé aussi. On pourra ainsi venir s’y délecter d’un choix de poissons, parfois provenant du Québec, de légumes de saison croquants, de viandes grillées de première qualité, comme l’agneau de Kamouraska ou le veau de Charlevoix, et d’accompagnements rehaussés d’une petite huile d’olive savoureuse. La présentation des plats est tout aussi réussie, transformant une simple recette en réelle œuvre d’art dans l’assiette. On aime : Les midis express, cette table d’hôte à moins de 30 dollars qui inclut une soupe ou une salade, un plat principal et un dessert, qu’on vous apporte en même temps à la table pour vos moments pressés.

Le East de l’hôtel Renaissance

Ce restaurant, situé au rez-de-chaussée de l’hôtel, est une petite perle que beaucoup de gens ne connaissent pas encore. On y offre des spécialités culinaires de plusieurs pays du Sud-Est asiatique dont la Chine (mandarine, tonkinoise, scheczuannaise), la Thaïlande, le Japon, la Corée, Singapour, la Malaisie et le Laos. Chaque plat est vraiment succulent. Le chef, Panithit Chummee, est un Thaïlandais qui a beaucoup voyagé en Orient et qui a su s’inspirer des meilleures recettes pour nous les faire découvrir ici. Que vous choisissiez des spécialités chinoises comme le bao au canard de Pékin (genre de petit pain vapeur farci à la viande) ou le loup de mer sauce à l’orange et au gingembre, thaïlandaises comme la traditionnelle soupe Tom Yum et le cari panang au bœuf, ou japonaises comme le bol de morue noire ou les succulents makis, ou encore d’autres spécialités asiatiques comme le poulet et nouilles à la Singapour, tout est d’une grande finesse, savoureux et exotique à souhait. De plus, on peut choisir le niveau d’intensité des plats, selon qu’on désire manger très relevé, moyennement ou peu. Ainsi, petits et grands y trouvent leur compte. La carte des cocktails est signée par Lawrence Picard. Il faut essayer les succulents Old Shanghai et le East, deux incontournables de l’endroit. Le décor, chaleureux et élégant, s’inspire du vieux Shanghai des années 30. Le restaurant est ouvert 7 soirs sur 7, et durant les heures du lunch avec une table d’hôte à la sélection réduite. On peut aussi y bruncher tous les jours et essayer ainsi leurs fameux dim sum.

Le E.A.T. (Être Avec Toi) de l’hôtel W

Un concept à la fois original et hybride vous attend à ce restaurant du quartier des affaires de Montréal. Inspiré de la « vibe » des grandes métropoles, comme Montréal et New-York, pour le décor (graffitis, œuvres d’art d’artistes contemporains montréalais sur les murs), l’énergie qui s’en dégage est contagieuse et électrisante. Un magnifique bar situé à l’entrée ajoute à la touche contemporaine du lieu. On y sert de fabuleux et colorés cocktails. Et les week-ends, pour le brunch, des DJ sont là pour mettre de l’ambiance. L’espace de la salle à manger est vaste et lumineux permettant de mieux apprécier les créations culinaires du chef Sébastien Giannini. Même si le lieu inspire la modernité des villes nord-américaines, la cuisine, elle, ne suit pas cette tendance. En effet, c’est plutôt un menu classique du sud de la France, aux accents de bords de mer, que l’on vous y propose. Le chef maîtrise très bien ces plats faits de poissons et fruits de mer puisqu’ils ont fait partie de son enfance, étant natif de Toulon en France. Cependant, si la cuisine emprunte à une tradition culinaire qui n’a rien de moderne, la présentation des plats, elle, fait écho au décor dans la mesure où les deux suscitent l’émerveillement. Il faut commander un des plateaux de fruits de mer pour comprendre ce que veut dire réellement le facteur wow ! Plusieurs plats sont aussi servis au guéridon, belle tradition française, et on vous découpe le poisson devant vous, deux choses qui sont plutôt rares aujourd’hui en restauration. Ouvert du lundi au vendredi pour le petit-déjeuner, lunch et souper, et les week-ends pour les brunchs et soupers.

Découvrez également 10 restaurants logés dans des hôtels de Québec

Maison Boulud au Ritz Carlton

Le somptueux hôtel, qui s’est refait une beauté il y a à peine quelques années, abrite aujourd’hui un des restaurants du réputé chef français, Daniel Boulud. Il fallait une table gastronomique à la hauteur de la réputation d’excellence du Ritz-Carlton, et avec Maison Boulud la mission fut accomplie. Même si le concept du restaurant et la carte du menu suivent grosso modo les exigences du chef français, quelques créations sont aussi à attribuer au chef délégué en place, Riccardo Bertolino. Ce dernier a travaillé dans plusieurs établissements du célèbre chef avant de s’établir ici. D’origine italienne, il apporte une petite touche de son pays natal en proposant quelques plats comme la fameuse et délicieuse lasagne de homard, par exemple. Le menu est fortement teinté des recettes classiques françaises revisitées et modernisées façon Boulud. N’oublions pas que l’homme d’affaires vit depuis quelques années à New York ; ses plats sont donc aussi un reflet de ce que la Grosse Pomme a su lui inspirer, comme par exemple le classique burger DBGB. Si vous avez déjà mangé dans un des six autres restaurants du groupe, à New York, Toronto, Vegas ou Palm Beach, par exemple, vous retrouverez certains éléments au menu qui sont les mêmes partout. À la différence qu’ici, le restaurant se targue d’utiliser le plus souvent possible des ingrédients provenant des producteurs locaux. Les fromages du Québec sont, entre autres, à l’honneur dans quelques plats du restaurant montréalais, ce qui donne une touche résolument québécoise à ce menu franco-italo-new-yorkais. On aime : le décor moderne qui allie chic et élégance sans trop de fla-fla. La verrière est un must et elle permet d’admirer les magnifiques jardins modernisés du Ritz d’aujourd’hui.

La Société, jumelée à l’Hôtel Vogue

Cette brasserie française, au décor magnifique rappelant les années 20, avec ses vitraux, son puits de lumière, ses planchers de céramique à carreaux noirs et blancs, ses reproductions de tableaux d’époque, ses comptoirs de marbre et son bar en zinc vintage, est le lieu de rendez-vous des gens d’affaires branchés du centre-ville. Contigüe à l’hôtel Loews, c’est le deuxième établissement du nom qui a été ouvert par le même groupe après Toronto. On y propose une cuisine bistro revisitée avec une « twist » bien de son temps. Le chef en place, Gilles Tolen, est français d’origine. Sa formation classique et son talent l’ont amené à travailler à Paris dans les plus grands restaurants, notamment au Café de la Paix et au mythique Jules Verne, situé au sommet de la Tour Eiffel. Arrivé ici en 2011, il fait ses classes aux côtés de Normand Laprise à la Brasserie T. Le réputé chef québécois lui fait alors découvrir la richesse de nos produits locaux. Depuis, Tolen est littéralement tombé en amour avec ces produits et il les intègre à merveille dans ses délicieuses recettes. Des incontournables comme le demi-homard du Québec grillé et farci de choux de Bruxelles frits, la guédille de homard en saison, ou le tartare de veau de Charlevoix sont des exemples de plats qui utilisent les produits locaux et qui se démarquent par leur saveur et leur originalité. On aime : la grande sélection de vins et de champagnes, au verre comme à la bouteille, dûment sélectionnés par le sommelier Pascal Paradis. Une carte de cocktails signatures délicieux. Et outre un magnifique menu pour le lunch et le souper, on y vient pour ses succulents brunchs qui réconcilient modernité et tradition française dans l’assiette, ainsi que pour ses mimosas à 2,00 $!

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter