INTERNATIONAL

Turquie: le bilan de l'attentat de Gaziantep monte à 50 morts

21/08/2016 08:41 EDT | Actualisé 21/08/2016 08:43 EDT
ILYAS AKENGIN via Getty Images
People stand near the explosion scene behind police cordon following a late night attack on a wedding party that left 50 dead in Gaziantep in southeastern Turkey near the Syrian border on August 21, 2016. Turkish President Recep Tayyip Erdogan on Sunday said the Islamic State (IS) group was the 'likely erpetrator' of the bomb attack. rdogan said in a written statement that there was 'no difference' between the group of US-based preacher Fethullah Gulen who he blames for a failed July 15 coup bid, the outlawed Kurdistan Workers Party (PKK) 'and Daesh (IS), the likely perpetrator of the attack in Gaziantep'. / AFP / ILYAS AKENGIN (Photo credit should read ILYAS AKENGIN/AFP/Getty Images)

Le bilan de l'attaque à la bombe qui a visé un mariage à Gaziantep, dans le sud-est de la Turquie, s'est élevé à 50 morts, a annoncé dimanche le gouvernorat de la province, ce qui en fait l'un des attentats les plus meurtriers en Turquie depuis un an.

Un bilan précédent faisait état de 30 morts. "Le nombre de personnes tuées dans cet attentat terroriste est aujourd'hui de 50", a annoncé le bureau du gouverneur de cette province voisine de la Syrie, Ali Yerlikaya.

Le président Recep Tayyip Erdogan a estimé que le groupe État islamique était "probablement" l'auteur de l'attentat qui s'est produit samedi soir lors d'un mariage.

"Après cette affreuse attaque terroriste, nous souhaitons la miséricorde aux morts, la patience aux familles endeuillées et un rapide rétablissement aux blessés", a dit le gouverneur, sans en préciser le nombre mais qui est proche d'une centaine.

Un responsable turc a indiqué que le mariage "se déroulait en plein air" et dans un quartier du centre de Gaziantep à forte concentration kurde, ce qui renforce les spéculations sur un attentat jihadiste.

D'après l'agence de presse Dogan, un kamikaze s'est mêlé aux invités --dont un grand nombre de femmes et d'enfants-- avant d'actionner sa charge. Les forces de sécurité sont désormais à la recherche de deux personnes qui l'accompagnaient et qui se sont enfuies après l'attaque.

VOIR AUSSI:



Aftermath Of Turkey's Attempted Coup


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter