NOUVELLES

Des sculptures de Donald Trump nu apparaissent dans plusieurs villes des États-Unis (PHOTOS)

18/08/2016 05:33 EDT | Actualisé 19/08/2016 07:16 EDT

Donald Trump est apparu sous un nouveau jour jeudi. Des statues grandeur nature et nues du candidat républicain à la présidence ont été érigées à New York, San Francisco, Los Angeles, Seattle et Cleveland.

donald trump


Il s'agit de créations du collectif engagé INDECLINE, qui a déjà dénoncé Donald Trump par le passé.

Par voie de communiqué, INDECLINE a indiqué qu'il souhaitait ainsi que Donald Trump, l'ancien animateur de la série de télé-réalité The Apprentice, « n'accède jamais à la position politique et militaire la plus puissante au monde ».

C'est un artiste de Cleveland qui a réalisé ces statues. Donald Trump y est représenté avec les mains croisées sur son ventre protubérant. Certaines parties de ses organes génitaux sont apparentes, tandis que d'autres semblent manquer à l'appel.

L'équipe de campagne de Donald Trump a refusé d'émettre un commentaire.

«C'est à travers ces sculptures que nous léguons l'incarnation physique et métaphorique de l'âme abjecte de l'un des politiciens les plus infâmes et vilipendés des États-Unis.» ―Collectif INDECLINE

Une statue dressée sur la place Union Square a attiré l'attention du public avant d'être retirée par le service des parcs de la ville de New York.

« Les Parcs de la ville de New York s'opposent fermement à toute érection interdite dans les parcs de la ville, aussi petite soit-elle », a déclaré son porte-parole Sam Biederman.

Dans une vidéo publiée sur la tribune DNAinfo, on peut apercevoir des curieux huer et grogner tandis que des employés cassent la base de la sculpture, laissant ses pieds derrière et la chargeant à plat ventre à l'arrière d'une camionnette. « Emportez ses pieds dégoûtants aussi », a crié une femme.

Interrogé sur le monument, le maire démocrate Bill de Blasio a lancé: « C'est une idée effrayante. Je ne l'aime pas lorsqu'il porte des vêtements. »

Selon INDECLINE, les statues sur la côte ouest des États-Unis sont toujours en place.

donald trump


D'autres projets anti-Trump

Le groupe n'en est pas à sa première initiative anti-Trump. Le collectif a également réalisé un graffiti avec de la peinture aérosol sur la frontière entre les États-Unis et le Mexique, à proximité de Tijuana, illustrant le magnat de l'immobilier bâillonné.

Parmi ses autres oeuvres figurent l'inscription des noms des Afro-Américains morts aux mains des policiers sur le trottoir de la Promenade des célébrités, à Hollywood, de même qu'une peinture sur une piste d'atterrissage inutilisée dans le désert des Mojaves où l'on pouvait lire « Cette terre était notre terre ».

donald trump


Voir aussi:

Les meilleures photos des admirateurs de Donald Trump

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter