NOUVELLES

Trois attentats font 11 morts et 226 blessés en Turquie

18/08/2016 07:39 EDT | Actualisé 18/08/2016 09:21 EDT

Au moins 11 personnes ont été tuées et 226 autres blessées au cours des dernières heures, lors d'attentats qui ciblaient les forces de l'ordre turques.

Deux voitures piégées ont explosé près de commissariats de police dans l'est du pays, faisant un total de six morts. Quatre soldats ont également été tués par l'explosion d'une mine artisanale dans le sud-est du pays.

Tous les attentats ont été attribués au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui multiplie les attaques à l'explosif contre les forces de l'ordre.

La première explosion s'est produite tard mercredi dans la province de Van, tuant un policier et deux civils. Soixante-treize personnes ont également été blessées.

Quelques heures plus tard, une autre voiture piégée a explosé près du quartier général de la police de la ville d'Elazig. Trois policiers ont perdu la vie et 146 personnes ont été blessées, dont 14 qui ont été atteintes plus grièvement, selon le gouverneur Murat Zorluoglu. Des vidéos de la scène montrent une colonne de fumée qui s'élève dans le ciel, des voitures renversées et des immeubles lourdement endommagés.

L'attentat qui visait les soldats s'est produit jeudi dans la province majoritairement kurde de Bitlis.

La onzième victime est un gardien de sécurité qui a perdu la vie lors d'affrontements avec le PKK dans la même province.

Les affrontements entre le PKK et les forces turques ont repris l'an dernier après l'implosion d'une trêve fragile. Au moins 600 membres des forces de l'ordre et des milliers de rebelles ont depuis été tués, selon l'agence de presse officielle Anadolu. Des groupes de défense des droits de la personne dénoncent quant à eux la mort de centaines de civils dans les affrontements.

La Turquie et ses alliés considèrent le PKK comme une organisation terroriste.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter