NOUVELLES

Ford se lance dans le taxi autonome en 2021

17/08/2016 07:38 EDT | Actualisé 17/08/2016 07:39 EDT
Courtoisie

Le manufacturier américain Ford a confirmé son intention de produire, de série et en grand nombre, une voiture 100% autonome d’ici cinq ans maximum, soit pour l’année 2021. Ces voitures, classées au niveau 4 de l’échelle SAE, seront capables de se diriger sans aucune aide.

LIRE AUSSI

La voiture autonome, de plus en plus près de nous

Heureusement d’ailleurs, puisque les véhicules autonomes produits par Ford ne seront dotés ni de volant, ni de pédales. En revanche, bien que l’on estime en faire une production plus que raisonnable, les voitures autonomes du géant américain seront consacrées essentiellement au covoiturage.

Dans les faits, le classement niveau 4 de la Society of Automotive Engineers stipule que la voiture est autorisée à se déplacer sans aide ni conducteur, sur des parcours déjà connus et tracés d’avance. Il faut attendre le niveau 5 pour voir des voitures autonomes se déplacer sans parcours planifié.

C’est la raison pour laquelle Ford a choisi de miser sur des véhicules qui agiront comme des taxis, avec des trajectoires prédéterminées.

Pour y parvenir, le constructeur a décidé de construire un nouveau centre technique, qui sera complété l’an prochain et qui doublera l’équipe actuelle de chercheurs sur le projet des voitures autonomes. Ce groupe de chercheurs, logé à Palo Alto en Californie, travaille déjà à tester des voitures dotées de capacités autonomes.

Ainsi, Ford est le constructeur ayant la plus importante flotte de véhicules autonomes actuellement en circulation. Plus d’une trentaine de Ford Fusion hybrides servent actuellement aux tests sur route et en circuit fermé au Nevada, en Californie, en Arizona et au Michigan.

Le manufacturier de Détroit est aussi le premier à avoir testé des voitures autonomes dans la noirceur la plus complète grâce au système LIDAR (light detection and ranging) ou télédétection par laser, un système perfectionné qui permet de détecter les obstacles dans toutes les conditions.

Pour atteindre son objectif de 2021, Ford a d’ailleurs investi dans six entreprises spécialisées, capables de l’aider à compléter le développement des systèmes nécessaires. Ils ont, par exemple, investi 75 millions chez Velodyne, une firme dont une division travaille sur des technologies servant à l’animation des véhicules autonomes.

La firme de Dearborn a également fait l’acquisition de SAIPS, une compagnie basée en Israël qui se spécialise notamment dans les capacités d’apprentissage des machines. Une entente avec le groupe Nirenberg Neuroscience a aussi été conclue afin de maximiser les algorithmes dédiés à la conduite automatisée.

Civil Map fait aussi partie du projet. L’entreprise de Berkeley, en Californie, est à pied d’œuvre afin d’accroître le développement des capacités de cartographie haute résolution et tridimensionnelle.

Bref, Ford semble avoir sous la main toute les technologies nécessaires à l’élaboration d’une voiture autonomie. Il ne reste qu’à déterminer si le constructeur américain pourra combiner le tout afin d’atteindre son objectif ambitieux.

Voir aussi:

Ford Mustang Shelby GT350