VIDEO

Une Sud-Africaine qui avait kidnappé un nouveau-né a été condamnée

15/08/2016 10:17 EDT

Une Sud-Africaine qui a kidnappé un nouveau-né il y a près de vingt ans pour élever la fillette comme si elle était la sienne a été condamnée lundi à dix ans de prison.

Le juge John Hlophe a annoncé la peine de prison à la femme de 52 ans, affirmant qu'elle avait causé un tort "immense" aux parents biologiques, selon l'African News Agency.

La jeune femme qui avait été enlevée était connue comme étant Zephany Nurse, le nom que ses parents biologiques lui avaient donné et qu'ils avaient utilisé dans les médias depuis sa disparition. Après avoir été retrouvée, la jeune femme a décidé de conserver le nom que lui a donné sa ravisseuse. Un juge a demandé à ce que son nom, ainsi que celui de la femme qui l'a kidnappée, ne soient pas publiés dans les médias.

Le juge Hlophe a critiqué la ravisseuse pour avoir toujours répété qu'elle avait acheté l'enfant d'une femme qui lui avait dit que les parents biologiques n'en voulaient plus.

Le magistrat a déclaré que le femme aurait dû "au moins s'excuser", ce qu'elle n'a pas fait.

La famille de la condamnée lui a envoyé des baisers lorsque les autorités l'ont reconduite vers sa cellule, selon l'agence de presse. Un affrontement aurait éclaté à l'extérieur de la salle d'audience entre la famille de la ravisseuse et la famille biologique de Zephany Nurse.


«La famille de l'accusée, criant à l'extérieur du palais de justice après que la sentence ait été prononcée»

"Elle nous appartient. Elle a notre ADN. Son ADN ne changera jamais", a lancé la tante de la jeune femme, Chantall Berry.

Zephany Nurse a été réunie l'année dernière avec ses parents biologiques, Morne et Celeste Nurse, après que la deuxième fille du couple eut rencontré une amie à l'école qui lui ressemblait beaucoup. Une enquête de la police et des tests d'ADN ont démontré que les deux filles étaient des soeurs et qu'il s'agissait de l'enfant disparu du couple.

Les procureurs ont relaté que la ravisseuse avait enlevé le nourrisson de trois jours qui était près de sa mère qui dormait à un hôpital du Cap, en avril 1997.

VOIR AUSSI:

Enfants portés disparus au Québec

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter