POLITIQUE

Cadeaux, meubles et vino : les dépenses des députés fédéraux en chiffres (INFOGRAPHIE)

11/08/2016 10:03 EDT | Actualisé 12/08/2016 07:01 EDT
CHRIS ROUSSAKIS via Getty Images
Canadian Prime Minister Justin Trudeau toasts durign a dinner in honour of United Nations Secretary-General Ban Ki-moon at the Canadian Museum of History in Gatineau, Quebec on February 11, 2016. / AFP / Chris Roussakis (Photo credit should read CHRIS ROUSSAKIS/AFP/Getty Images)

OTTAWA – Pour les élus à Ottawa, une simple sortie au restaurant ne passe pas inaperçue quand les deniers publics sont en jeu.

Le Huffington Post Québec a scruté les rapports des députés fédéraux du Québec rendus publics par le bureau du président de la Chambre des communes, Geoff Regan, pour l’année fiscale 2015-2016.

Chaque député dispose d’un budget de bureau annuel afin de payer les salaires des employés, les frais de déplacement, la publicité, les frais d’accueil, la publicité ainsi que le fonctionnement et les baux des bureaux de circonscription.

Certains élus ont dépensé plus que d’autres pour meubler leur bureau, d’autres ont préféré acheter plus de publicité ou de cadeaux à redonner aux citoyens. Les données révèlent aussi qui a fêté son assermentation ou l’ouverture de son bureau en grand.

La Fédération canadienne des contribuables, qui critique l’utilisation abusive des fonds publics, ne voit pas de mal à ce que les députés dépensent dans le cadre de leur travail. Mais le porte-parole Carl Vallée en appelle à la transparence.

« Nous croyons que les députés devraient rendre publics les reçus pour chacune des dépenses encourues pour que les Canadiens puissent juger eux-mêmes ce qui est raisonnable et ce qu’il ne l’est pas », a-t-il indiqué.

Seules les dépenses à partir du 19 octobre 2015 au 31 mars 2016 ont été prises en compte dans nos calculs, en raison des nombreux changements dans la députation québécoise depuis la dernière élection fédérale.

(Le texte se poursuit ci-dessous)

depenses deputes 2016

BUREAUX

Quelques députés ont eu une mauvaise surprise lorsqu’ils ont reçu l’équipement de leurs prédécesseurs dans leur bureau de circonscription.

C’était le cas de Frank Baylis, le nouveau député de Pierrefonds-Dollard, qui a acheté des postes de travail, des meubles pour la salle de conférence, des ordinateurs et une photocopieuse, entre autres.

«L’inventaire existant à notre arrivée était en grande partie brisé ou désuet. Plusieurs items avaient presque 25 ans d’usure. Par exemple, nous avons dû recycler un lecteur vidéo VHS et une machine fax ‘dot matrix’», explique son directeur Phil Ricard.

Baylis a déclaré avoir dépensé 22 180,07$ pour du mobilier et de l'équipement, ainsi que 12 120,28$ pour des achats d’équipement informatique et de télécommunications.

Son équipe dit avoir donné tout ce qui était réutilisable à des écoles primaires de la circonscription et acheté local pour aider l’économie locale.

Mais c’est son collègue libéral Angelo Iacono qui a dépensé le plus pour le mobilier dans tous les députés à Ottawa, avec une facture qui s’élève à 26 462,24$.

angelo iacono bureau

Angelo Iacono à l'inauguration de son bureau. (Photo : Facebook)

Il a dû se débarrasser des meubles de son prédécesseur qui étaient «désuets ou fortement endommagés» en grande majorité.

La liste d’achats du député d’Alfred-Pellan comprend: une table de conférence pour 10 personnes, une grande télévision murale, des armoires de rangement, des fauteuils, des tapis, des tables d’appoint, un réfrigérateur et une machine à espresso.

D’autres élus, comme le libéral Nicola Di Iorio, ont préféré réparer le matériel existant au lieu d’acheter du neuf.

Le nouveau député de Saint-Léonard-Saint-Michel a dépensé 51 148,07$ dans la catégorie «Réparations et entretien» pour son bureau de circonscription et seulement 1160,82$ dans l’achat de mobilier.

CADEAUX

Joël Godin, député conservateur de Portneuf-Jacques-Cartier, a acheté 150$ de fleurs pour les funérailles de la famille Carrier tuée dans un attentat terroriste au Burkina Faso en janvier dernier.

Il a aussi utilisé son budget pour remettre des médailles honorifiques à des «citoyens dévoués» de sa circonscription, des écussons pour des étudiants qui partaient en voyage humanitaire ainsi que des stylos et crayons à mine à son nom, pour un montant total de 1500,31$.

joel godin vigile

Joël Godin lors d'un vigile pour la famille Carrier. (Photo : Facebook)

Les députés sont parfois amenés à offrir des cadeaux à des dignitaires ou à des citoyens dans le cadre de leurs fonctions. Et puisqu’il est plus avantageux d’acheter en grande quantité, certains ont fait des réserves.

Le ministre de la Famille et député de Québec, Jean-Yves Duclos, a par exemple commandé des objets souvenirs du Parlement – stylos et sous-verres – pour les citoyens qui viennent à son bureau de circonscription.

Dans les cinq premiers mois de son mandat, il a également acheté des produits, comme des paniers de fruits et des boules de Noël, pour des collectes de fonds à Québec. Il est l’un des élus les plus généreux, avec 1452,87$ en cadeaux.

C’est toutefois Alain Rayes, député de Richmond-Arthabaska, qui a déclaré le plus de cadeaux, soit 1755,15$ au total.

Son bureau dit qu’il a acheté 12 paniers de produits locaux – avec du sirop d’érable, des gelées et compotes, entre autres – d'une valeur de 108,71$ chacun, qu’il remet à des organismes de sa région tout au long de l’année.

CÉLÉBRATIONS

La dernière élection fédérale a fait élire bon nombre de nouveaux députés. Et qui dit nouveaux députés, dit nouveaux bureaux et inauguration desdits bureaux.

Le nouveau député de Saint-Jean, Jean Rioux, a par exemple organisé une soirée vins et fromages pour ses concitoyens le 19 février dernier. Plusieurs maires de la région étaient présents à l’événement, selon ce qui est indiqué sur sa page Facebook.

Il a déclaré une facture de 661,99$ de la Société des alcools du Québec (SAQ) et 238,51$ en fromages artisanaux de sa région. Le coût total de la soirée? 1072,82$.

jean rioux local

Jean Rioux coupe le ruban de son nouveau local. (Photo : Facebook)

Le chef par intérim du Bloc québécois, Rhéal Fortin, a lui aussi privilégié la formule vins et fromages pour ses portes ouvertes du 25 février dernier.

Parmi ses dépenses, on retrouve deux factures de 126,42$ de la SAQ, ainsi que 117,68$ de la microbrasserie Dieu du Ciel et 212$ d’une fromagerie locale. L’événement a coûté 806,04$ pour 75 personnes environ.

Fortin a également déclaré une facture de 398,10$ de la SAQ pour «échanger avec des dignitaires» et d’autres factures dans des microbrasseries locales pour «planifier les priorités et les activités du député».

Des dépensent additionnelles qui s’expliquent en partie parce qu’il ne dispose pas d’un budget supplémentaire, en tant que chef d’un parti non reconnu à la Chambre des communes.

Les autres chefs québécois, Thomas Mulcair et Justin Trudeau, n’ont pour leur part peu ou pas déclaré de dépenses. Mais gageons qu’ils ne reçoivent pas leurs invités avec du Perrier.

Le jour de son assermentation, le 14 novembre dernier, le député de Bourassa Emmanuel Dubourg a reçu quelque 90 invités à Ottawa. La commande de La Bottega – une épicerie italienne près du Parlement - s’élevait à 1054,50$.

C’est Fayçal El-Khoury, député de Laval-les-Îles, qui remporte la palme des célébrations les plus coûteuses. Il a inscrit un montant de 1470,30$ au Palace Centre des congrès, le 22 novembre dernier.

Au moment de publier, son bureau n’avait pas précisé à quoi correspondait cette célébration.

NOURRITURE

Fait étonnant : les députés fédéraux du Québec n’ont déclaré que 956,51$ au total chez Tim Horton’s, malgré l’influence marquée de la chaîne dans la capitale canadienne.

Ce montant se partage parmi 19 députés, tous partis confondus, qui ont acheté du café et des gâteries pour des réunions dans leur circonscription ou pour leur consommation personnelle.

Parmi les autres cafés mentionnés dans les rapports individuels, l’on retrouvait quelques factures de Starbuck’s, du Second Cup et de Bridgehead’s.

Le Restaurant Parlementaire est aussi une tradition pour les députés d’Ottawa. Au total, 28 élus ont déclaré avoir dépensé 6237,52$ sur place ou pour le service de traiteur.

Le grand habitué de la place est Denis Paradis, député libéral de Brome-Missisquoi. Celui qui avait été élu sans interruption de 1997 à 2006 a déclaré un total de 575,08$ au restaurant du Parlement dans les cinq premiers mois de son retour.

la grande croquee

Jean-Claude Poissant a acheté des pommes gravées pour la Grande Croquée. (Photo : Facebook)

D’autres, comme François Choquette – député du NPD de Drummond – ont invité des personnes au Restaurant Parlementaire (322,90$ pour neuf personnes au total). Il s’est aussi servi du service de restauration du Parlement (512,51$) pour une réunion de 50 personnes.

Le budget des députés a aussi servi à la promotion de saines habitudes de vie. Le secrétaire parlementaire à l’Agriculture, Jean-Claude Poissant, a commandé des pommes pour 200 personnes gravées avec l’inscription du Réseau pour une alimentation durable (RAD) pour promouvoir la «Grande croquée».

L’événement a eu lieu pendant le Mois de la nutrition et a réuni des politiciens de toutes allégeances et des écoliers sur la Colline. La commande de Poissant à la compagnie Pommes Marquées Inc. a coûté 383,24$ en fonds publics.

FONDATIONS

Les députés sont très sollicités dans leur circonscription, tant pour des soupers-bénéfice que des soirées de gala. S’ils doivent payer pour les membres de leur famille, la facture gonfle d’autant plus.

Tel que rapporté par notre collègue du Huffington Post Canada, ce sont les députés du NPD qui déclarent le plus de dons ou de billets pour des évènements caritatifs. Une tendance qui s’est poursuivie après la réélection de certains néodémocrates en octobre dernier.

Les députés réélus Pierre-Luc Dusseault, de Sherbrooke, et Robert Aubin, de Trois-Rivières, ont tous les deux fourni des listes d’activités exhaustives dans les cinq derniers mois.

Aubin a, entre autres, déclaré 250$ pour la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières, 200$ pour la Fondation du Conservatoire, 200$ pour la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières et 200$ pour les Loisirs jeunesse Cap-de-la-Madeleine inc.

pierre luc dusseault

Pierre-Luc Dusseault lors du Jour du Souvenir (Photo : Facebook)

Dusseault, pour sa part, a inscrit 220$ pour le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, 160$ pour la Corporation les amis de l’école Sacré-Cœur, 274,95$ pour le Petit théâtre de Sherbrooke, 250$ pour le Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke et deux montants de 250$ pour le Centre communautaire de loisirs Sherbrooke.

Le député libéral de Lac-Saint-Louis, Francis Scarpaleggia, a aussi été actif dans sa circonscription. Dans les derniers mois, il a contribué à la Communauté orthodoxe de la région ouest de Montréal à la hauteur de 125$, il a donné 125$ à WIAIH – une association pour les personnes autistes ou ayant des déficiences intellectuelles, 200$ pour le Centre jeunesse LGBTQ et 345$ pour deux billets pour l’Associazione italo-canadese del West Island inc.

depenses deputes 2016

INOLTRE SU HUFFPOST

Quel est le salaire des députés à Ottawa? (2016)