NOUVELLES

Attaque au couteau de Londres: la police parle maintenant d'un meurtre et pas de terrorisme

03/08/2016 09:26 EDT | Actualisé 04/08/2016 07:50 EDT

La police n'a pas trouvé de preuve de radicalisation du suspect de l'attaque au couteau qui a fait un mort - une femme de nationalité américaine - et cinq blessés mercredi soir à Londres, a déclaré jeudi à la presse le chef adjoint de Scotland Yard.

"Jusqu'ici, nous n'avons pas trouvé de preuve de radicalisation suggérant que l'homme en garde à vue a agi pour un motif terroriste", a déclaré M. Rowley.

Le jeune homme de 19 ans, un Norvégien d'origine somalienne arrêté peu après l'attaque perpétré à Russell Square, dans le centre de Londres, a agi de manière "spontanée" et "au hasard", a-t-il ajouté.

"Tout le travail que nous avons réalisé jusqu'ici montre que ce tragique incident a été déclenché par des troubles mentaux", a souligné le responsable de Scotland Yard.

Ce constat ressort de l'audition du suspect et de sa famille ainsi que de perquisitions, a-t-il ajouté.

M. Rowley a précisé que la victime de l'attaque au couteau, une sexagénaire, était une Américaine. Quant aux cinq blessés dans l'attaque, "ils sont de nationalité australienne, américaine, israélienne et britannique", a-t-il ajouté.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter