STYLE

Le mannequin Ashley Graham écrit une lettre qui dénonce les critiques

03/08/2016 09:07 EDT | Actualisé 04/08/2016 04:04 EDT

Dans l’infolettre Lenny de la semaine (oui, l’infolettre de Lena Dunham), le mannequin Ashley Graham s’exprime une fois de plus sur les commentaires que les gens font sur son poids et admet qu’elle est frustrée par les critiques.

Dans la lettre, «Shamed If I Do, Shamed If I Don't», rendue disponible mardi, le mannequin explique qu’elle est toujours critiquée parce qu’elle est trop grosse – et ensuite parce qu’elle est trop mince. Elle se rappelle d’un moment la semaine dernière où elle a publié une magnifique photo d’elle en blouson Balmain. Elle a ensuite reçu des critiques de plusieurs de ses abonnés Instagram qui la jugeaient trop mince.

Glam squad magic 💕

A photo posted by A S H L E Y G R A H A M (@theashleygraham) on


« Pour certains, je suis trop ronde. Pour d’autres, je suis trop grande, j’ai de trop gros seins, je suis trop bruyante et maintenant, je suis trop mince – trop, mais en même temps, jamais assez. Quand je publie une photo d’un bon angle, je reçois des critiques parce qu’on me trouve trop mince et on m’accuse de m’être vendue. Quand je publie des photos qui montrent ma cellulite, mes vergetures et mes bourrelets, je suis accusée de promouvoir l’obésité. Le cycle de honte doit cesser. Je suis tannée.»

Graham, une taille 14, note dans la lettre que même si elle est accusée d’avoir maigri pour se conformer aux attentes d’Hollywood, elle n’a «pas perdu une livre» de l’année et soutient qu’elle est «en fait plus lourde» qu’il y a trois ans.


«J’accepte mon corps comme il est aujourd’hui. Je m’entraîne, pas pour perdre du poids, mais pour maintenir une bonne santé. Et de toute façon, si je voulais perdre du poids, ce ne serait la décision de personne sauf la mienne.»

Après 16 ans à voir son corps «manipulé et contrôlé par des gens qui ne le comprennent pas», la designer pour Addition Elle et Swimsuitsforall affirme qu’elle utilise désormais sa carrière pour partager sa voix.

Straight from the screen @additionelle #ashleygrahamlingerie

A photo posted by A S H L E Y G R A H A M (@theashleygraham) on


«On ne peut pas créer du changement tant qu’on ne reconnaît pas nos propres actions, a écrit Ashley. Si vous voyez une femme prendre une photo d’elle en maillot ou un selfie, encouragez-là, parce qu’elle se sent belle. Ne la regardez pas croche parce que vous pensez qu’elle s’aime trop. Pourquoi perdre de l’énergie à partager de la négativité ?»

Orange you glad I'm judging #ANTM?

A photo posted by A S H L E Y G R A H A M (@theashleygraham) on


«Je suis plus que mes mensurations… occupons nous de nos propres corps. Mon corps est MON corps. Je décide.»

Ashley Graham

Ce billet initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.