NEWS

La chanteuse Lucille Dumont est décédée

29/07/2016 07:59 EDT | Actualisé 30/07/2016 11:20 EDT

La « Grande Dame de la chanson » n'est plus. Lucille Dumont, interprète de la chanson Le ciel se marie avec la mer, s'est éteinte à l'âge de 97 ans.

Née à Montréal le 20 janvier 1919 dans une famille modeste, Lucille Dumont commence sa carrière à l'âge de 16 ans lors d'un concours amateur à la radio. Elle est tout de suite remarquée par Léo LeSieur, un grand producteur, directeur et accompagnateur de l'époque. Il la prend sous son aile et s'occupe de sa carrière.

Moi, j'avais débuté avec une chanson de Mireille, sur l'émission Sweet Caporal. Par la suite, c'est bizarre, parce que j'ai décroché un contrat à CFCF, où je chantais en anglais. Je faisais trois chansons américaines et une chanson française.

Lucille Dumont, extrait de l'émission Raison passion du 28 décembre 1996

Très vite, elle s'impose comme une interprète majeure de la chanson française des années 40 et 50 et participe à de nombreuses émissions radiophoniques. En 1947, elle est élue Miss radio. D'ailleurs, son talent et sa grande élégance lui valurent le titre de « Grande Dame de la chanson » sur les ondes de CKVL en 1950.

Sa carrière prend un tournant avec la naissance de la télévision. Elle fait partie de la distribution de la première émission de variétés, Café des artistes, aux côtés de Paul Berval, Gilles Pellerin et Jacques Normand.

Elle aura aussi sa propre émission, À la romance, en ondes pendant trois hivers.

lucille dumont

Lucille Dumont a toujours su se renouveler. Délaissant la chanson tendre et romantique, elle fait découvrir les talents québécois. En 1957, elle interprète Le ciel se marie avec la mer, une chanson du jeune Jacques Blanchet, qui remportera le premier prix au Concours de la chanson canadienne.

En 1963, elle divorce de l'animateur vedette de Radio-Canada Jean-Maurice Bailly, avec qui elle a eu deux enfants. Une rupture difficile, qui bouscule les valeurs de l'époque.

Après 33 ans de carrière en chanson, Lucille Dumont prend une nouvelle orientation et fonde en 1968 L'atelier de la chanson. Elle se consacre, exclusivement ou presque, à l'enseignement.

Lucille n'était pas à l'aise avec son titre de « Grande Dame de la chanson » qui, disait-elle, l'éloignait de son public.

Voir aussi:

Ils sont décédés en 2016

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter