NEWS

Jeep célèbre ses 75 ans (PHOTOS)

27/07/2016 07:03 EDT | Actualisé 27/07/2016 07:03 EDT
Courtoisie

La marque Jeep est plus importante que jamais. Celle qui célèbre ses 75 ans d’existence cette année est en fait la bannière la plus populaire du groupe Fiat Chrysler Automobile. Elle représente 25 % des ventes canadiennes du groupe, et près de 30 % des ventes américaines.

LIRE AUSSI

Jeep fête ses 75 ans : l’histoire complète

Les champions : le Cherokee, ce petit utilitaire sport dont la popularité ne fait que croitre et qui se présente cette année en déclinaison Overland encore plus luxueuse, et l’incontournable Jeep Wrangler, le passe-partout de la famille qui continue d’attirer les enthousiastes.

Jeep 75 ans

Car Jeep n’est pas une marque comme les autres. Rouler au volant d’un Jeep Wrangler, c’est faire partie d’une véritable communauté. Il suffit de compter le nombre de saluts obligatoires aux autres propriétaires de Jeep rencontrés sur la route pour se rendre compte de la loyauté de ses consommateurs.

« Rouler en Jeep, ce n’est pas comme rouler en voiture ordinaire. C’est accepter un nouveau style de vie », explique le porte-parole de la marque au Québec, Daniel Labre. Pour le prouver, les dirigeants de Jeep avaient convié un groupe de journalistes à vivre une journée complète sous le thème de l’aventure.

Au menu, quelques kilomètres de sentiers hors route en compagnie de passionnés de membre du club hors route de la région de Calabogie, et quelques tours de piste au volant du Jeep Grand Cherokee SRT, une bête de puissance capable de développer quelque 475 chevaux avec son moteur V8 turbocompressé.

Hors route

En dehors des sentiers battus, au volant du haut de gamme Jeep Rubicon (équipé pour le hors route, il affiche cependant une facture de plus de 52 000 $), nous avons franchi les roches et les ruisseaux sans même ressentir la moindre pression.

Un escarpement rocheux un peu plus abrupt nous a bien donné quelques sueurs froides, surtout parce qu’en descente on ne parvenait pas à voir le sentier devant nous, mais jamais le Jeep n’a ressenti la moindre faiblesse. Bien sûr, il s’agit quand même d’un Jeep; la randonnée hors route et sur route est un peu sautillante et bruyante, mais cela fait partie du mode de vie.

Sur la piste

Puis, en quelques minutes, changement de cap. Il est temps d’enfiler un casque et de prendre le chemin de la très technique piste de Calabogie au volant du luxueux, mais puissant, Jeep Grand Cherokee SRT. En accélération, il vous cloue littéralement au dossier; en freinage, il n’hésite jamais. On ressent bien la poussée latérale quand on insiste un peu en virage, mais c’est davantage le poids de la bête qui entraine ce mouvement.

Bref, l’expérience est concluante, et le Jeep est plus à l’aise sur une piste que je ne le serai jamais.

Le clou de la journée cependant a été l’essai du véhicule le moins puissant de la flotte : un moteur 4 cylindres de 60 chevaux, une transmission manuelle trois vitesses, et un freinage aléatoire. Mais prendre le volant d’un Jeep Willys 1944 est une expérience unique.

Oubliez les sièges qui s’ajustent ou la moindre servodirection. L’habitacle est réduit à sa plus simple expression, la conduite diminuée à une vitesse plus que basse, et les suspensions littéralement inexistantes. Mais au volant du Willys 44, on a l’impression de revivre un moment historique.

Notez que j’aurais probablement espéré un peu plus de vitesse si j’avais eu à m’en servir sur le champ de bataille, mais sur la route de campagne, ses 60 kilomètres à l’heure au maximum se sont avérés bien suffisants.

Une marque, une histoire

Jeep, c’est plus une histoire qu’une véritable marque. La compagnie a fabriqué des modèles en 1941 pour répondre aux exigences de l’armée : simple, passe-partout et solide. Ces modèles sont devenus populaires beaucoup plus tard, et ce n’est qu’après la guerre que Jeep est officiellement devenue une marque.

Aujourd’hui, Jeep souligne son 75e anniversaire en proposant des éditions spéciales de couleur verte pour chacun de ses modèles. Mais dans l’âme, que ce soit les plus modernes ou les plus anciens des Jeep, ils représentent tous la même chose : le goût de l’aventure et de sortir des sentiers battus.

NOTE : simple anecdote, il est impossible de savoir avec précision d’où provient le nom Jeep. Certains estiment que Popeye, dans un dessin animé, aurait été accompagné d’un personnage imaginaire baptisé Eugene le Jeep. D’autres prétendent que le nom viendrait de l’appellation General Purpose (véhicule tout usage), appellation utilisée par l’armée et réduite à l’acronyme GP (prononcée à l’anglaise).

Voir aussi:

Jeep Renegade 2016