VIDEO

Quarante ans après ses exploits, Nadia Comaneci n'a rien oublié de Montréal

21/07/2016 01:20 EDT | Actualisé 22/07/2016 10:26 EDT

MONTRÉAL - Même si elle y est revenue plusieurs fois depuis, et qu'elle y a même vécue pendant un an et demi, Nadia Comaneci ressent toujours de grandes émotions lors de ses escales à Montréal. Elle l'a répétée jeudi matin lors d'une visite de l'exposition consacrée aux Jeux olympiques de 1976, dont elle a été la reine incontestée.

Avant de répondre aux questions des journalistes pendant une dizaine de minutes, l'ancienne gymnaste roumaine a prononcé une brève allocution, uniquement en français. Elle y a mentionné qu'elle se souvenait très bien de tout ce qui s'était passé lors des Jeux et à quel point les Canadiens lui ont fait sentir qu'elle était à la maison, à Montréal.

Comaneci a aussi reconnu que ses exploits réalisés dans la glorieuse enceinte du Forum de Montréal il y a quarante ans - incluant ses sept notes parfaites de 10 - avaient laissé une marque indélébile sur son sport.

Alors qu'elle n'était âgée que de 14 ans, Comaneci était devenue la première gymnaste de l'histoire à inscrire au moins une note parfaite. L'exploit était tellement inattendu que le tableau indicateur avait en fait affiché une note de 1.00, puisqu'il n'y avait de la place que pour un seul chiffre à gauche de la décimale! Elle avait complété les Jeux avec cinq médailles, dont trois d'or.

Accompagnée par son mari, Bart Conner, lui-même une ancienne étoile de la gymnastique aux États-Unis, et leur fils de dix ans, Dylan, Comaneci a été accueillie dans la tour olympique par les flashs des caméras.

Ensuite, pendant une vingtaine de minutes, elle s'est arrêtée aux différents kiosques de l'exposition et s'est même assise dans un ancien siège rouge du Forum, d'où elle a regardé pendant quelques instants une vidéo la montrant à l'oeuvre lors de sa performance au sol à Montréal.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

VOIR AUSSI :