NOUVELLES

Recrutement d'astronautes: l'ASC a reçu plus de 3300 candidatures au pays

18/07/2016 02:46 EDT | Actualisé 18/07/2016 02:52 EDT
eddtoro via Getty Images
Astronaut wearing a plain pressure suit without symbols or insignia against a black background.

Plus de 3300 Canadiens ont envoyé leur candidature pour devenir astronautes, alors que l'Agence spatiale canadienne cherche à pourvoir deux postes dans les prochaines années.

L'Agence spatiale a publié lundi des informations sur les 3372 candidatures transmises entre le 17 juin et le 6 juillet dernier.

Parmi tous les aspirants astronautes, 21,9% provenaient du Québec, alors que 35,3% résidaient en Ontario. Par ailleurs, 11,2% des candidatures ont été envoyées de la Colombie-Britannique et 11,7%, de l'Alberta.

Les métropoles de Toronto et Montréal arrivent en tête de liste pour ce qui est du plus grand nombre de candidatures par ville, suivies par Ottawa-Gatineau, Calgary et Vancouver.

L'ASC mentionne également que 10% des candidatures proviennent de l'extérieur du pays.

Les hommes ont été plus nombreux à se porter candidats; 69% des candidatures avaient été remplies par des hommes alors que seulement 23% avaient été transmises par des femmes. Neuf pour cent des candidats n'ont pas révélé leur sexe.

Les Canadiens souhaitant devenir astronautes ont jusqu'au 15 août pour postuler.

L'ASC prévoit annoncer les candidats choisis à l'été 2017 pour qu'ils commencent leur formation en août de la même année. Ils devront ensuite se soumettre à un processus de sélection rigoureux afin de "déterminer lesquels ont l'étoffe nécessaire pour exceller et résister aux rigueurs de l'entraînement et des vols spatiaux", explique l'ASC sur son site internet.

À sa dernière campagne de recrutement en 2008, 5350 personnes avaient posé leur candidature. La liste s'était raccourcie graduellement pour que finalement, deux candidats soient retenus: David Saint-Jacques et Jeremy Hansen. Le Québécois David Saint-Jacques sera d'ailleurs le prochain astronaute canadien à se rendre à la Station spatiale internationale en novembre 2018.

VOIR AUSSI:


Les formes de l'espace


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter