DIVERTISSEMENT

Amy Schumer avoue que sa première relation sexuelle n'était pas consentante

14/07/2016 03:46 EDT | Actualisé 14/07/2016 03:47 EDT

La première expérience sexuelle d'Amy Schumer ne s'est pas bien déroulée, c'est le cas de le dire. L'humoriste et actrice l'a confié à Allison Glock du magazine Marie Claire.

Dans l'entrevue, dans laquelle elles discutent aussi de sa carrière, de son livre à venir et de sa famille, l'artiste de 35 ans dévoile qu'elle a perdu sa virginité à 17 ans... et qu'elle n'était pas consentante. Schumer avoue que sur le coup, elle n'a pas réalisé ce qui s'était passé.

«Ma première relation sexuelle ne s'est pas bien passée. Je n'y pensais plus jusqu'à ce que je relise mon journal intime de l'époque. Quand c'est arrivé, je l'ai écris presque pour m'en débarrasser. Quand on était ensemble, j'ai regardé en bas et j'ai réalisé qu'il était à l'intérieur de moi. Il disait "Je suis désolé" et "Je ne peux pas croire que j'ai fait ça."»

Schumer a également dit à Glock que l'homme n'est plus dans sa vie, et qu'elle ne ressent pas le besoin de le punir pour ce qu'il a fait. «Ça s'est passé il y a 17 ans. Il y a juste trop de facteurs.» a-t-elle avoué, en ajoutant: «Il y a eu une autre fois avec mon amoureux... Je lui disais d'arrêter et ça a été complètement ignoré.»

Glock et Schumer ont aussi discuté du côté très commun de ces expériences. Même si l'artiste ne s'est pas nécessairement positionnée en tant que victime, elle a fait allusion à la culture du viol, qui encourage le fait de blâmer les victimes.

«Ce n'est pas juste de la honte qui est dirigée vers les victimes de viol. C'est de la fureur. Ça met les gens vraiment en colère si tu n'es pas la parfaite victime.»

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'audacieuse Amy Schumer