NOUVELLES

Un père se plaint de l'exclusion de son fils adopté d'un tournoi de basketball pour Autochtones

07/07/2016 01:37 EDT | Actualisé 07/07/2016 01:38 EDT

Un père autochtone a déposé une plainte auprès du Tribunal des droits de la personne provincial, car son fils adopté n'a pas eu le droit de participer au tournoi annuel de basketball All Native dans le nord de la Colombie-Britannique en février dernier.

Ce droit a été refusé à Josiah Wilson, 20 ans, même s'il possède le statut d'Indien inscrit.

Les règles de l'événement spécifient que les participants doivent être des descendants d'Autochtones et avoir au moins 1/8e de sang autochtone.

Le jeune homme a été adopté en Haïti à l'âge de cinq mois par le Dr Don Wilson, un obstétricien de la Première Nation Heiltsuk. Sa mère adoptive est blanche.

De la discrimination raciale selon la famille

Le jeune homme a été adopté en Haïti à l'âge de cinq mois par le Dr Don Wilson, un obstétricien de la Première Nation Heiltsuk. Sa mère adoptive est blanche.

De la discrimination raciale selon la famille

Le Dr Wilson affirme que son fils a été victime de discrimination fondée sur la race, la couleur, le lieu d'origine et la situation de famille.

La section 8 du Code britanno-colombien des droits de l'homme souligne que l'accès à des services ou des installations ne peut être refusé à une personne pour ces motifs.

« Selon moi, ce concept d'identité légiférée est une parodie de justice. C'est un concept colonial de qui est Autochtone », a affirmé le Dr Wilson.

De son côté, Josiah s'est dit « choqué » et a traité le comité du tournoi de raciste. « Ça fait mal. J'ai fait partie des Heiltsuk, j'ai vécu à Bella Bella, j'ai joué au basketball avec l'équipe, je me suis engagé pour ma communauté », a-t-il expliqué en février.

La famille espère que le Tribunal des droits de la personne provinciale forcera le comité du All Native Basketball Tournament à modifier ses règles et à permettre aux jeunes adoptés par des Autochtones de jouer.

Chaque année, 400 athlètes autochtones de la Colombie-Britannique et de l'Alaska se réunissent à Prince Rupert pour ce tournoi.

Les organisateurs de l'événement ont refusé de se prononcer sur le dossier.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

VOIR AUSSI :