NOUVELLES

Des policiers répondent à un ado qui cherchait de fausses cartes sur Twitter

25/06/2016 05:42 EDT | Actualisé 25/06/2016 05:46 EDT
alphotographie123 via Getty Images
Handcuffs on keyboard, symbolizing computer decurity and police investigation

La subtilité n'est définitivement pas la plus grande qualité de cet adolescent qui désirait trouver quelques fausses cartes.

Adam Earis, un jeune canadien de 19 ans, a récemment décidé de participer à une petite activité illégale sur le média social.

Yo, est-ce que quelqu'un connaît quelqu'un qui peut faire des fausses cartes?

Le lendemain, le coordinateur du Département de la police de Winnipeg, James Ham, a remarqué le message et l'a partagé à ses collègues.

Et leur réponse est pas mal parfaite:

Avertis-nous si tu te trouves une source pour tes cartes. Pas mal certains que l'information intéresserait quelques détectives.


«On nous a donné quelques libertés avec le compte Twitter et nous en avons profité pour montrer un côté différent du département», a déclaré l'enquêteur Jason Michalyshen . Il a ajouté qu'ils aimaient démontrer que l'équipe avait de la personnalité. «On essaie d'avoir un petit peu de plaisir, rappeler aux gens qu'il y a de vraies personnes derrière les badges.»

Malgré la réponse, le jeune homme a gardé son calme:

Je vais le faire, les boys.


Il a même profité de l'opportunité pour faire la promotion de sa musique:

J'aimerais profiter de mon 5 minutes de popularité pour promouvoir ma musique, restez à l'écoute.


Et la police de répondre:

Merci d'avoir collaboré et bonne chance avec l'album.

Earis étudiera aux États-Unis bientôt, c'est pourquoi, même s'il a l'âge légal pour boire en Ontario, il voulait se faire passer pour quelqu'un de 21 ans.

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

VOIR AUSSI:

Les expressions faciales les plus drôles d'Adele

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter