DIVERTISSEMENT

Fête nationale du Québec: 182 ans de fierté

23/06/2016 09:37 EDT
André Chevrier

«Québec, de l’art pur». C’est sous ce thème que se déroule la 182e Fête nationale du Québec, ce jeudi et vendredi. Inspirée de l’expression «de l’or pur», la phrase met en relief l’importance des arts et de la culture chez nous, et la place que ce patrimoine occupe au cœur de la Fête nationale.

On ne sait pas si les Québécois et Québécoises auront le slogan en tête lorsqu’ils s’amuseront dans les parcs en cette fin juin, mais chose certaine, le plaisir sera certainement au rendez-vous. Car la Fête nationale, c’est l’une des plus grandes traditions de la Belle Province – et probablement l’une des plus vieilles -, celle qui marque autant le début de l’été que la fin des classes, qui donne le coup d’envoi aux vacances de plusieurs, qui s’avère l’un des meilleurs prétextes pour s’enfiler une ou plusieurs bières (avec modération, bien sûr), entonner nos plus mythiques chansons en français et exhiber nos drapeaux blancs, bleus et fleurdelisés.

Au total, plus de 5000 activités s’animeront sur 700 sites, partout au Québec, de l’immense spectacle sur les plaines d’Abraham jusqu’aux plus modestes fiestas de ruelles. Il devrait y avoir «du monde à la messe», étant donné qu’on estime qu’au minimum 2,5 millions de participants prendront part aux célébrations, que feront rouler 500 bénévoles. Le Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ) jure qu’il s’agit du plus gros événement réparti sur deux jours en province, et le plus important événement francophone en Amérique du Nord. Rien de moins!

Les incontournables

Si vous avez le goût de festoyer, que vous habitiez à Montréal ou en région, nous vous avons concocté une liste de suggestions d’attractions et de prestations à ne pas manquer, ici et ici.

Sinon, mentionnons en vrac, que, pour l’occasion, Pépé et sa guitare seront à Amos; Jean-Marc Parent, à Chicoutimi; Louis-Jean Cormier, à Joliette; Les Trois Accords, à Boisbriand et Val-Bélair; Boom Desjardins, à Napierville; Daniel Boucher, à L’Assomption; Marc Dupré, à Terrebonne; Laurence Jalbert, à Val-Morin; Paul Piché, à Salaberry-de-Valleyfield; Jonathan Painchaud, à Sainte-Julienne et Saint-Colomban; Ariane Moffatt, à Mercier et Saint-Constant; King Melrose, à Lavaltrie et Saint-Léonard D’Aston; 2 frères, à Saint-Eustache; Stéphanie Bédard, à Chambly; Zébulon, à Charlesbourg; Yelo Molo, à Pointe-aux-Trembles; Hugo Lapointe, à Lacolle... Pour ne nommer que ceux-là! Consultez le www.fetenationale.quebec pour connaître les dates et la programmation détaillée de chacune des villes.

À Québec, c’est évidemment sur les habituelles et sacrées plaines d’Abraham que le rassemblement aura lieu, animé par Marie-Mai, qui sera entourée d’un groupe hétéroclite composé de Pierre Lapointe, Jonas, Michel Pagliaro, Marie-Pierre Arthur, Patrice Michaud, Zachary Richard, Isabelle Boulay, Diane Dufresne, Roch Voisine, Philippe Brach, Rémi Chassé, Alexandre Désilets et Jean-François Breau. 15 musiciens, 7 choristes et 14 danseurs les accompagneront pour pimenter le tour de chant, tandis que DJ Shash’U ficellera les arrangements musicaux. Un segment sera consacré à la musique trad, avec le groupe De Temps Antan, et le discours patriotique sera déclamé par plusieurs artistes, qui assembleront extraits de textes et citations marquantes pour le Québec et ses racines.

Simultanément, à Montréal, Louis José Houde investira la Place des Festivals, dans le Quartier des spectacles, à 21h, et a convié Éric Lapointe, Yann Perreau, les Sœurs Boulay, Brigitte Boisjoli, Koriass, Samian, Florent Vollant et Natasha Kanapé Fontaine à faire la rumba avec lui. Juste avant, la formation QW4RTZ réchauffera l’ambiance à compter de 20h.

L’événement de Québec sera retransmis à Télé-Québec (dès 21h30 le 23, en rediffusion à 13h30 le 24), et celui de Montréal, à Radio-Canada (à 20h, le 24).

Enfin, à Laval, on se dandinera, le 24, avec Patrick Watson, Richard Séguin, Bernard Adamus, Alex Nevksy, les BB, Martine St-Clair, Galaxie, Fred Fortin, Safia Nolin, Charlotte Cardin, Dead Obies, Sèxe Illégal, Les Petits chanteurs de Laval, Mon Doux Saigneur, ainsi que Claudine Prévost (hôtesse de la soirée) et Christian Bégin. Un hommage à Céline Dion est entre autres prévu. Puis, à Longueuil, les Cowboys Fringants, Marjo, Les Respectables, Dumas et Félix-Antoine Couturier s’embraseront en se partageant les dates du 23 et 24.

LIRE AUSSI

»Où fêter la Fête nationale à travers le Québec?

»Où fêter la Fête nationale à Montréal (et ses alentours)?

»La Fête nationale du Québec 2016 se déroulera sous le thème «Québec, de l'art pur»

»Grand Spectacle de la Fête nationale 2016: Qui y sera?

»Fête nationale: ouvert ou fermé pour le 24 juin 2016?

La base de ce que nous sommes

Pas nécessairement associée d’emblée aux mouvements de foule, Sophie Lorain a néanmoins accepté d’être la porte-parole de cette 182e édition de la Fête nationale. Il faut dire que l’apport de la comédienne à la culture d’ici est indéniable, qu’on pense à ses nombreuses présences au théâtre, à la télévision et au cinéma, devant et derrière la caméra : Scoop, Urgence, Omertà, Fortier, Au secours de Béatrice, La galère, Nos étés, Un homme mort, Nouvelle adresse et Le p’tit monde de Laura Cadieux ne sont que quelques-uns des titres qui ont porté son empreinte, comme actrice ou réalisatrice. Sur les planches, elle a collaboré avec André Brassard, Robert Lepage et Yves Desgagnés, pour ne nommer que ceux-là.

«La Fête nationale, c’est le reflet de notre culture, souligné Sophie Lorain. Et la culture, c’est quelque chose que je consomme et dont j’espère faire un peu partie. C’est la fierté de l’exporter partout dans la monde, la fierté de ce qu’on est, la base même de ce que nous sommes. Je pense qu’il ne faut pas avoir peur de l’exprimer et d’en célébrer l’originalité. C’est sur cette culture que le Québec a choisi de bâtir sa différence et son unicité, jusqu’à un certain point.»

Présidente du Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ), Martine Desjardins a, de son côté, tenu à rappeler que la Fête nationale est l’anniversaire d’absolument tous les habitants du Québec.

«Je porte cette idée d’être très ouverts, a indiqué Martine Desjardins. Les Québécois sont très attachés, j’ai l’impression, à la Fête nationale. Ils sont attachés à leur région, à leur petit parc d’à côté. On va aux fêtes familiales en après-midi et, tranquillement, la foule se transforme. C’est vraiment une fête inclusive, pour tout le monde. On veut que ça reste une fête ouverte, centrée sur les gens. La Fête nationale, c’est un moment pour rayonner chez soi, et montrer à tout le monde à quel point on est fiers d’être québécois et québécoises.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Les événements hors de Montréal pour la Fête nationale 2016