NOUVELLES

En Californie, des dizaines de milliers d'étudiants ont faim et sont sans-abris

21/06/2016 06:38 EDT | Actualisé 21/06/2016 06:39 EDT
ASSOCIATED PRESS
Students walk on campus at Stanford University Wednesday, Jan. 13, 2016, in Stanford, Calif. (AP Photo/Marcio Jose Sanchez)

Près de 50 000 étudiants en Californie n'ont pas de domicile fixe et beaucoup plus ont faim, d'après une étude du réseau d'université Cal State qui fait l'objet de discussions publiques cette semaine.

D'après le réseau public d'universités Cal State, le plus vaste du pays, le problème est national et largement sous-estimé.

Selon l'enquête, entre 8,7% et 12% des 460 000 étudiants du réseau Cal State, qui compte 23 campus, n'ont pas de logement fixe et entre 21% et 24% n'ont pas d'accès régulier à de la nourriture.

"Quand on voit ces chiffres, on a le souffle coupé", a admis le chancelier du réseau universitaire Timothy White lundi lors d'une discussion publique à Long Beach, en banlieue de Los Angeles.

Il a expliqué que l'étude avait été commandée "à la suite de commentaires anecdotiques sur lesquels nous avons voulu mettre des chiffres".

L'étude cite les témoignages d'étudiants, notamment celui d'Yvette, dont le nom de famille est omis: "je pense qu'une fois que j'aurai mon diplôme, je pourrai aller de l'avant. Mais au fond de moi, j'ai l'impression de perdre pied".

Une autre étudiante, Nikki, raconte aussi avoir "voulu discuter du fait d'être sans-abri pendant des pauses", et s'être entendu répondre "si on fait ça pour toi, on doit le faire pour tout le monde".

Les étudiants qui ont répondu ne pas avoir de logement fixe passent en majorité d'un logement à l'autre chez des amis ou de la famille. Les autres dorment dans des voitures, tentes, stations de train ou de bus, parkings, motels, campings ou refuges.

L'étude note que les étudiants qui n'ont pas assez accès à de la nourriture et sont itinérants sont "invisibles et il y a très peu de recherche sur cette population".

Cal State, qui étudie des solutions plus globales et de long-terme, dit avoir déjà mis en place des "garde-manger pour étudiants, des bons d'achat de nourriture", des aides au placement dans des habitations à loyer modéré entre autres aides sociales.

Timothy White a dit lundi espérer que cette étude fasse parler du problème dans le pays.

La performance des étudiants itinérants lors de leur cursus universitaire sera sondée lors d'une deuxième phase de l'enquête, a précisé à l'AFP mardi Elizabeth Chapin, porte-parole de Cal State.

Cal State, qui se définit comme "le plus vaste réseau d'université du pays, le plus divers et l'un des plus abordables", offre des études pour un peu plus de 5 000 dollars par an, soit beaucoup moins que le prestigieux réseau d'universités publiques University of California (UC) - plus de 12 000 dollars l'année - lui-même bien moins cher qu'une université privée.

Voir aussi:

Les dix premières universités du World University Rankings

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter