POLITIQUE

Stéphane Dion admet que les yézidis subissent un génocide aux mains du groupe ÉI

16/06/2016 06:14 EDT | Actualisé 16/06/2016 06:14 EDT
Chris Wattie / Reuters
Canada's Foreign Minister Stephane Dion speaks during Question Period in the House of Commons on Parliament Hill in Ottawa, Canada, January 26, 2016. REUTERS/Chris Wattie

Le gouvernement canadien reconnaît formellement que le groupe armé État islamique se livre à un génocide contre les yézidis, une minorité religieuse de l'Irak et de la Syrie.

Le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, a indiqué jeudi qu'il acceptait les conclusions du rapport de la commission d'enquête de l'ONU sur les droits de l'homme en Syrie, déposé le même jour.

Le groupe indépendant mandaté par les Nations unies conclut que les yézidis subissent effectivement un génocide de la part des islamistes radicaux.

LIRE AUSSI

Génocide de l'État islamique : Jason Kenney accuse les libéraux de fuir leurs responsabilités

M. Dion demande maintenant à l'ONU de poursuivre son enquête, et le gouvernement canadien exhorte le Conseil de sécurité à s'engager fermement à poursuivre en justice les responsables de ces crimes.

L'opposition conservatrice à Ottawa demande de son côté au gouvernement de relancer les missions de combat canadiennes contre le groupe armé État islamique, mais le ministre Dion a indiqué que ce n'était pas la voie privilégiée par son gouvernement. Le ministre a soutenu que le Canada avait triplé ses efforts pour former des combattants sur le terrain afin de mener la lutte contre le groupe armé - et notamment contribuer à libérer les yézidis.

Les conservateurs demandent aussi au gouvernement de faciliter l'accueil de yézidis au Canada.

Voir aussi:

Le groupe armé «État islamique» en dix dates

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter