NOUVELLES

Anticosti: Pétrolia a reçu ses autorisations pour la fracturation hydraulique

15/06/2016 03:16 EDT | Actualisé 15/06/2016 03:16 EDT
CLEMENT SABOURIN via Getty Images
TO GO WITH AFP STORY by Clement SABOURIN, CANADA-QUEBEC-OIL-GAS-ENERGYA ferry is seen on August 13, 2013 on Anticosti Island, Canada, where everything is imported from the continent once a week. Between 800 and 1,000 tourists are expected to visit Anticosti in the summer of 2013, but every Fall as many as 4,000 hunters come to the island in the Gulf of St. Lawrence. The size of the French island of Corsica in the Mediterranean, Anticosti has only 216 inhabitants. Quebec's Petrolia gas exploration company announced a partnership with the community to install an hydrocarbons exploration program scheduled to star in 2014. Economist specializing in energy issues, Pierre-Olivier Pineau believes that fracturing gas 'increases opportunities for fugitive gas leaks' that are 'worse for the greenhouse effect because it is methane that escapes without being checked.' (Photob by Clement SABOURIN/AFP/Getty Images)

QUÉBEC - La société Pétrolia a reçu les autorisations réglementaires pour amorcer ses forages par fracturation hydraulique sur l'île d'Anticosti, a indiqué mercredi une source de l'entreprise.

Pétrolia avait fait une demande pour obtenir un certificat d'autorisation afin de poursuivre son programme d'exploration d'hydrocarbures.

En mai, l'entreprise a annoncé le report de son programme de fracturation hydraulique prévu sur l'île située dans le golfe du fleuve Saint-Laurent.

Les travaux, prévus cet été, seront plutôt effectués pendant la saison estivale 2017, a-t-elle indiqué.

Selon Pétrolia, le ministère de l'Environnement accusait "un retard dans l'analyse de la demande de certificat d'autorisation" déposée en février.

Le premier ministre Philippe Couillard a affirmé en début d'année qu'il ferait tout pour empêcher la fracturation hydraulique sur l'île.

Le gouvernement du Québec est partenaire financier du projet d'exploration d'hydrocarbures.

Le président de Pétrolia, Alexandre Gagnon, a récemment accusé M. Couillard de mettre des bâtons dans les roues du projet, en se servant de Pétrolia comme "bouc émissaire", tout en prétendant vouloir respecter le décret signé en 2014 qui lie le gouvernement au programme.

VOIR AUSSI :

INOLTRE SU HUFFPOST

L'île d'Anticosti vue par le photographe Marc Lafrance