NOUVELLES

Montréal veut plus de résidents, de bureaux et de commerce au centre-ville en 2030

08/06/2016 11:44 EDT | Actualisé 08/06/2016 11:45 EDT
Yves Marcoux via Getty Images
Canada,Quebec,Montreal view of city skyline reflected in river at dusk

L'administration Coderre souhaite que le centre-ville de Montréal compte plus de résidents, d'espaces de bureaux et de commerces au centre-ville d'ici 15 ans. C'est l'un des éléments qui ressort de la stratégie de développement du coeur de la métropole dévoilée mercredi par le maire Denis Coderre et Richard Bergeron, responsable de cette stratégie.

« À terme, la stratégie compte transformer le centre-ville de la métropole par l'apport de 50 000 nouveaux résidents, et une offre supplémentaire de 800 000 m2 d'espaces de bureaux et de 200 000 m2 de commerce », indique un communiqué publié par la Ville.

La stratégie, indique-t-on, « vise à mettre en valeur un territoire qui offre un modèle de développement urbain écoresponsable dont l'empreinte écologique est réduite par la proximité des services, la densité du cadre de vie et le recours aux déplacement actifs et collectifs. »

La Stratégie centre-ville propose également :

  • faire des transports collectifs le mode privilégié de déplacement vers le centre-ville et à l'intérieur de celui-ci, en intégrant entre autres le projet de réseau électrique métropolitain (REM) annoncé par la Caisse de dépôt et placement du Québec;
  • d'ouvrir le centre-ville sur le fleuve et ses rives sur un parcours de quelque 20 km entre le pont Jacques-Cartier et le nouveau pont Champlain;
  • de reconvertir plusieurs sites d'envergure (hôpitaux excédentaires, site de Radio-Canada, des immeubles municipaux), dont certains d'intérêt patrimonial, pour y développer de nouveaux projets d'usage mixte;
  • de créer au centre-ville des milieux de vie complets et inclusifs, en développant notamment des projets résidentiels destinés aux familles, dans des environnements offrant tous les services collectifs nécessaires (écoles, garderies, bibliothèques, installations sportives, etc.) et aménagements adéquats du domaine public.

Ancien chef de Projet Montréal, M. Bergeron s'était joint au comité exécutif de la Ville en novembre 2014 pour piloter ce projet. Il décrivait alors le centre-ville comme une « interface entre le Québec tout entier et le reste du monde ».

En août 2015, M. Bergeron avait annoncé la création du Bureau du centre-ville, chargé de peaufiner cette stratégie grâce à des études portant notamment sur l'aménagement, la sécurité, l'accessibilité, la mobilité et la vitalité du coeur de la métropole.

Il était alors question de créer un centre-ville « encore plus attrayant, animé et dynamique [...] où il fera bon vivre, travailler, étudier et se divertir » en créant « une seule et même vision cohérente ».

Plus de détails à venir.

VOIR AUSSI:

Les activités estivales gratuites à Montréal en 2016

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter