BIEN-ÊTRE

Valeurs nutritives : Les Canadiens moins bons que les Américains

07/06/2016 01:46 EDT | Actualisé 07/06/2016 01:46 EDT
mediaphotos via Getty Images
Beautiful girl feeding her boyfriend with spoon, this couple is so contemporary and cute!

Il y a quelques jours, la Food and Drug Administration (FDA) annonçait les changements qui seront apportés au prochain tableau de la valeur nutritive américain.

Dès juillet, l’information nutritionnelle sur les aliments emballés sera améliorée, de façon plus claire que ce qui est prévu au Canada.

Parmi les changements apportés :

- Les calories seront affichées en caractère gras et de plus grande taille.

- La taille de la portion représentera une taille plus réelle de consommation ou alors pour l’emballage individuel au complet.

- Les sucres ajoutés apparaitront sur une ligne distincte en dessous de la ligne des sucres et ils auront un % valeur quotidienne (VQ) de 50 g.

Pour l’instant, au Canada et aux États-Unis, la ligne des sucres comprend autant les sucres naturellement présents dans les aliments, comme le lactose dans le lait, ainsi que les sucres ajoutés. C’est donc un pas de géant de la part des Américains de préciser la quantité de sucres ajoutés présents dans chaque produit emballé.

En ce qui a trait à la valeur quotidienne (VQ) pour les sucres ajoutés, elle correspondra à 50 g, une valeur qui se rapproche de la recommandation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’OMS recommande toutefois qu’un maximum de 10 % de notre apport en énergie total provienne des sucres libres, soit environ 50 g pour un adulte de taille moyenne. Rappelons que les sucres libres incluent aussi les sucres naturellement présents dans les jus et les concentrés de jus de fruits, puisqu’ils contiennent généralement peu ou pas de fibres du tout. Ceci fait donc en sorte qu’ils sont absorbés plus rapidement par le corps.

Ceci dit, il ne serait pas étonnant de voir l’industrie se tourner vers les jus et les concentrés de jus de fruits pour ajouter des sucres libres aux produits sans les additionner du sucre.

Et au Canada

Malgré le fait que les Canadiens ayant participé à la consultation publique de l’année dernière aient proposé de préciser si les sucres sont naturellement présents ou ajoutés dans les aliments, les changements proposés par le gouvernement du Canada ne tiendront compte que de la VQ pour les sucres totaux, qui correspondra plutôt à 100 g. Ainsi, dans le cas d’une boisson gazeuse par exemple, une canette contient environ 40 g de sucres ajoutés. La teneur en sucres de cette boisson correspondra alors à 40 % de la VQ. Toutefois, si la valeur quotidienne correspondait aux sucres libres et qu’elle était fixée à 50 g, tel que le recommande l’OMS, ladite boisson comblerait plutôt 80 % de l’apport maximal établi.

Parmi les autres changements qui seront tout de même apportés au Canada (voir galerie de photos) :

- Rendre l’information sur la portion indiquée et les calories plus faciles à trouver et à lire

- Une note apparaîtra dans le bas du tableau afin d’aider les consommateurs à comprendre combien de sucre et d’autres éléments nutritifs, tels que le sodium, se trouvent dans leur aliment.

- Ajouter le potassium, puisque c’est un élément important pour maintenir une pression artérielle saine.

D’ici à ce que le Canada annonce officiellement les changements apportés à notre tableau de la valeur nutritive, croisons les doigts pour qu’ils s’inspirent des Américains. Malgré leur mauvaise réputation du point de vue de la santé publique, ils se retrouvent tout de même dans le peloton de tête mondiale en matière d’affichage des sucres ajoutés.

Quelques faits sur le sucre

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter