NOUVELLES

La nouvelle publicité-choc de la SAAQ crée des débats sur les limites de vitesse (VIDÉO)

07/06/2016 08:59 EDT | Actualisé 08/06/2016 05:50 EDT

Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation contre la vitesse au volant, la Société de l'assurance automobile du Québec lançait mardi une publicité-choc avec le slogan «Pas de vitesse. Pas de remords». La vidéo montre une dame âgée qui tente de récupérer un ballon. En courant, elle se transforme en une fillette qui se fait happer par une voiture.


La publicité — qui se décline à la télé, à la radio et sur le web — a suscité des débats sur les réseaux sociaux. Alors que la campagne appelle au respect des limites de vitesse, certains internautes semblent croire que la faute reviendrait à l'enfant dans une telle situation.

«Si ton enfant n'est pas capable de comprendre de ne pas courir après un ballon dans la rue, garde-le dans la cour ou bien à l'intérieur avec des jeux vidéos et il sera en sécurité», a commenté Cathy Denault.

«Selon la SAAQ, c'est toujours la faute des automobilistes. Jamais ils ne feront d'annonce où le fautif est le piéton ou le cycliste. À la limite, ils vont sensibiliser piétons, cyclistes ET automobilistes. Jamais une pub de la SAAQ ne soulignera la belligérance des piétons ou cyclistes», a ajouté Joel Archambault.

Rapidement, de nombreux internautes se sont portés à la défense de la victime fictive, appelant les automobilistes à plus de prudence. «Un enfant, c'est imprévisible. Ils ne sont pas outillés, à ce stade de leur développement, pour pouvoir bien analyser les risques, la vitesse des autos, etc. C'est à nous, adultes, de faire attention à nos comportements pour être en mesure de réagir», a soutenu Magali Berbronne.

«C'est à l'automobiliste de porter attention aux plus vulnérables», a renchéri Mario Grenier.

D'autres estiment toutefois que des limites de vitesse trop basses encouragent les automobilistes à carrément les ignorer. «Quand la limite de vitesse est trop basse, c'est comme s'il n'y avait plus de limite de vitesse! a commenté Junior Graton. C'est de même quand c'est l'élu qui de tout n'importe comment à cause de braillards qui pensent que ça roule trop vite et qui n'ont jamais conduit autre chose que leurs running shoes

Certains avancent même que l'absence complète de limite de vitesse, comme sur certains tronçons d'autoroutes allemandes par exemple, contribuerait à un meilleur bilan routier. Une affirmation que les statistiques tendent pourtant à démentir.

Chose certaine, de tels commentaires prouvent que la SAAQ a encore beaucoup de travail à faire pour que son message passe auprès des automobilistes.

Voir aussi:

Campagnes de la SAAQ