POLITIQUE

Québec n'envisage pas de recourir au bâillon... pour le moment (VIDÉO)

03/06/2016 08:03 EDT | Actualisé 03/06/2016 08:10 EDT

QUÉBEC – Malgré un menu législatif relativement chargé et de l’obstruction de la part de l’opposition, le gouvernement Couillard n’envisage pas de recourir au bâillon pour faire adopter ses projets de loi d’ici la fin de la session vendredi prochain.

Les ministres du gouvernement Couillard sont réunis en conseil des ministres spécial vendredi matin à Québec afin de faire avancer divers dossiers, dont celui du statut de Capitale-Nationale pour la ville de Québec.

Le gouvernement Couillard refuse toutefois de voir dans cette rencontre quelque chose d’exceptionnel. «Ce n’est pas tellement un conseil des ministres spécial que le fait que nous avons besoin de temps au conseil des ministres et on n’a pas eu tout le temps au conseil de ministres cette semaine, alors on continue», assure le leader parlementaire, Jean-Marc Fournier.

Outre le dossier de la Capitale-Nationale, Québec doit notamment faire adopter le projet de loi sur Uber, celui sur la réforme de l’Aide sociale et le registre des armes à feu. Alors que le dossier de l’Aide sociale avance à pas de tortue en commission parlementaire, la CAQ a entrepris de faire de l’obstruction sur la réforme de l’industrie du taxi.

Le gouvernement Couillard prévoit également déposer d’autres projets de loi la semaine prochaine, a révélé Jean-Marc Fournier.

Malgré tout, Québec n’entend pas utiliser le bâillon pour faire adopter son menu législatif. Du moins, pas pour le moment.

«Pour l’instant, ce n’est pas sur mon écran radar», dit Jean-Marc Fournier.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les citations politiques de l'année 2016