POLITIQUE

Carlos Leitao s'impatiente face à la lenteur d'Ottawa à répondre à Bombardier

02/06/2016 05:44 EDT | Actualisé 02/06/2016 05:45 EDT

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, ne cache pas son irritation face à la lenteur du gouvernement Trudeau à répondre à la demande d'aide d'un milliard $ US de Bombardier aéronautique pour la mise en marché de la CSeries.

Lors d'un court point de presse à Montréal, jeudi, le ministre Leitao a demandé à sept reprises en moins de deux minutes au gouvernement fédéral de se brancher.

"C'est le temps de décider, là. Ce qui est le plus compliqué, maintenant, c'est l'absence de décision. Décidez-vous, là. Allez-vous participer ou pas? Arrivez à une décision", a lancé le ministre, visiblement exaspéré par la valse-hésitation fédérale.

Selon lui, l'immobilisme du fédéral risque de devenir extrêmement nuisible. "Cette indécision peut mener certains investisseurs à se poser la question: mais pourquoi? Est-ce qu'ils savent quelque chose qu'on ne sait pas? C'est important de clarifier la situation."

Bien que Québec n'ait toujours pas livré le milliard $ qu'il a lui-même promis, le ministre a fait valoir qu'au moins, Québec n'a pas hésité à se positionner.

"Nous avons posé le bon geste au bon moment; nous nous engageons à le faire et nous allons le faire", a-t-il affirmé.

Il a précisé que l'entente entre son gouvernement et Bombardier était en train d'être finalisée "mais il n'est pas question qu'on ne le fasse pas".

M. Leitao a dit espérer que le gouvernement fédéral entende cet appel et a promis de le réitérer lors de la rencontre fédérale-provinciale des ministres des Finances, à Vancouver, le 20 juin.

Voir aussi:

La CSeries de Bombardier

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter