NOUVELLES

Rodrigo Duterte est proclamé président élu des Philippines

30/05/2016 07:55 EDT | Actualisé 30/05/2016 07:56 EDT
Erik de Castro / Reuters
Presidential candidate Rodrigo "Digong" Duterte throws election souvenir shirts to his supporters during election campaigning in Malabon, Metro Manila in the Philippines April 27, 2016. REUTERS/Erik De Castro

Le Congrès philippin a proclamé lundi que le maire Rodrigo Duterte est le président-élu du pays et que la représentante Leni Robredo en est la vice-présidente-élue.

M. Duterte n'a pas assisté à la cérémonie à la Chambre des représentants, expliquant aux journalistes qu'il évite de telles cérémonies protocolaires. Il est plutôt demeuré à Davao, dans le sud du pays, où des ambassadeurs et des membres potentiels de son gouvernement sont venus le rencontrer depuis le scrutin du 9 mai.

LIRE AUSSI:

Les citations controversées s'accumulent avec le nouveau président des Philippines

Les trois filles de Mme Lobredo se sont joint à elle sur la scène pour la brève cérémonie. Les présidents de la Chambre et du Sénat lui ont levé les bras en signe de victoire pendant que les parlementaires applaudissaient.

La proclamation de lundi cimente la progression politique fulgurante de M. Duterte, un homme de 71 ans qui a été élu après avoir promis qu'il n'aura besoin que de six mois pour éradiquer la criminalité et la corruption. Cet engagement a séduit de nombreux Philippins qui en ont assez d'être victimisés.

Des policiers assurent toutefois que cette promesse sera impossible à tenir. Ils font ainsi remarquer que la criminalité continue à frapper Davao, une ville dont le nouveau président-élu est le maire par intermittence depuis 22 ans.

Des groupes de défense des droits de la personne se méfient de M. Duterte, qui aurait ordonné les exécution extrajudiciaires de plusieurs criminels présumés. Ces soupçons sont renforcés par les propos de M. Duterte, qui a menacé publiquement de tuer les narcotrafiquants et autres criminels.

Mme Robredo, une femme de 52 ans, est une avocate qui a fréquemment défendu les plus pauvres de sa province natale de Camarines Sur, au sud-est de Manille. Elle s'est lancée en politique un an après la mort accidentelle de son mari, qui était lui-même un politicien très populaire.

Mme Robredo et M. Duterte sont issus de formations politiques rivales.

M. Duterte a devancé son plus proche rival par environ six millions de voix, mais Mme Robredo l'a emporté de justesse face à Ferdinand Marcos fils, le fils de l'ancien dictateur.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter