BIEN-ÊTRE

Vous devrez travailler deux fois plus longtemps que vos parents l'ont fait pour acheter une maison

05/05/2016 03:29 EDT | Actualisé 06/05/2016 08:51 EDT
Getty

Une récente étude de l'Université d'Ottawa porte à croire que — comme beaucoup de millénaux le pensent déjà — il sera plus difficile pour la génération actuelle d'acheter une maison qu'il ne le fût pour les générations précédentes.

Le temps de travail requis au Canada pour s'acheter une maison typique a plus que doublé depuis les années 1970, selon le professeur d'économie Marc Lavoie, auteur de l'étude.

« Les propriétés résidentielles, sauf lors de la période 1988-1991, n'ont jamais été aussi peu abordables dans les cinq dernières décennies pour la classe moyenne canadienne qu'elles ne le sont en ce moment », écrit-il.

mortgage costs canada Graphique : Marc Lavoie

Le graphique ci-haut représente le nombre de semaines de travail nécessaires pour se payer une maison, année après année.

Il faut désormais travailler entre 420 et 450 semaines — au taux horaire moyen — pour s'acheter d'une maison avec hypothèque. En 2000, 300 semaines étaient nécessaires; dans le milieu des années 1970, on parlait de moins de 200 semaines. Aouch.

« Pas surprenant que beaucoup de jeunes acheteurs potentiels, surtout dans les grandes villes, voient l'achat d'une maison comme un rêve à long terme », écrit Lavoie.

Pour ceux qui payent leur maison comptant, la situation est similaire, comme le montre le graphique ci-dessous : de 184 semaines de travail en 1984, on est passés à 400 semaines aujourd'hui.

housing cash costs canada Graphique : Marc Lavoie

L'inflation n'est pas le seul facteur, indique Lavoie. Selon ses recherches, les maisons sont aussi de plus en plus grandes : les nouvelles constructions sont passées de 1075 pieds carrés en 1975 à environ 2000 pieds carrés aujourd'hui.

La tendance dans les dernières années semble s'inverser, du moins à Toronto et Vancouver, où les nouveaux condos sont de plus en plus petits.

Les faibles taux hypothécaires « ne compensent pas […] pour le prix élevé en argent de l'achat d'une demeure au Canada aujourd'hui », selon Lavoie. Le gouvernement devrait donc intervenir pour assurer une augmentation du revenu des contribuables.

Et vous, comptez-vous devenir propriétaire bientôt?

Cet article initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.


INOLTRE SU HUFFPOST

Les luxueuses maisons de stars