NOUVELLES

Pornographie juvénile : 80 accusés en Ontario, incluant l'employé d'une garderie

28/04/2016 08:18 EDT | Actualisé 28/04/2016 08:19 EDT
RADIO-CANADA/EVE CARON

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a déposé un total de 274 chefs d'accusation contre 80 personnes dans le cadre d'une enquête internationale sur la pornographie juvénile dans Internet.

Les accusations déposées : agressions sexuelles, exploitation sexuelle, fabrication, distribution et possession de matériel de pornographie juvénile.

« La responsabilité la plus fondamentale de toute société est de protéger ses enfants », affirme le surintendant de la PPO, Don Bell.

Parmi les accusés se trouvent un mineur, qui ne peut être identifié, et un homme de 37 ans de Brampton qui travaillait pour la garderie Milton Community Resource Centre. Ce dernier a été renvoyé et doit comparaître en cour à nouveau le 16 mai.

Il s'agit d'un développement « très troublant », dit la directrice du centre de garde, Rebecca Barrows-Vrankulj. « Le centre assure tout le monde, particulièrement les parents, que nous collaborons avec les policiers et leur enquête », indique-t-elle.

Trafic de la personne

Dans le cadre de son enquête de trois mois, la Police provinciale a identifié 20 victimes sur les photos et vidéos distribuées en ligne.

La police a aussi secouru neuf mineures, incluant des adolescentes de 14 à 16 ans, exploités à des fins sexuelles.

Pas moins de 28 services policiers, incluant la GRC et Homeland Security, ont participé à l'enquête menée au Canada et aux États-Unis.

VOIR AUSSI

Les 10 criminels les plus recherchés du Québec

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter