NOUVELLES

Pneus toutes saisons : Motomaster s'attaque aux grandes pointures (PHOTOS)

27/04/2016 08:12 EDT | Actualisé 27/04/2016 08:13 EDT
courtoisie

Acheter des pneus est toujours un défi majeur. D’une part, parce que les marques sont nombreuses et variées (tout comme les prix d’ailleurs) et d’autre part, parce qu’il s’agit de l’un des rares produits de cette nature que l’on achète sans jamais l’essayer au préalable. Il faut donc se fier aux experts, et aux commentaires des utilisateurs, pour se faire une idée.

Pneus Motomaster

Dans cette optique, le nom Motomaster ne gagne pas de prix de popularité. La marque maison de Canadian Tire a la réputation d’offrir des produits corrects, à bas prix, mais sans jamais pouvoir rivaliser avec les produits les plus haut de gamme. Une tendance que les responsables de la compagnie aimeraient bien changer avec la venue du pneu Motomaster SE3, le dernier-né de la gamme des pneus toutes saisons.

LIRE AUSSI

Tous les pneus ne roulent pas à la même vitesse

« C’est le premier pneu développé complètement par nous, en collaboration avec les gens des pneus Cooper. Ce n’est ni un pneu avec un nouvel emblème, ni une copie. Nous avons passé plus de 18 mois à établir la liste de nos priorités, et à comparer les meneurs dans ce domaine aux quatre coins du monde. Une fois ces choix complétés, nous avons procédé au développement du SE3 », a expliqué Michael Minialoff, responsable des pneus pour Canadian Tire.

Concrètement, la priorité était de maintenir le prix du pneu assez bas pour le garder accessible, tout en améliorant l’adhérence sur chaussée mouillée et en augmentant la résistance à l’usure. « Nous avons, par exemple, utilisé un procédé unique pour marier la silice au mélange caoutchouteux pour créer une semelle plus résistante à la chaleur et à la friction. Moins la chaleur se propage à l’intérieur du pneu, moins le caoutchouc se désagrège et plus le pneu pourra durer », poursuit monsieur Minialoff.

C’est ainsi que le nouveau SE3 affiche une cote de durée de 130 000 kilomètres, rivalisant dans ce domaine avec les meneurs, les Michelin Defender (145 000 kilomètres).

Michael Minialoff ne le cache pas, le SE3 ne trône pas au sommet de la catégorie dans toutes les fonctions d’un pneu. Certains affichent une meilleure adhérence sur le sec, d’autres tiennent mieux la route sur la chaussée mouillée, et d’autres encore proposent une meilleure économie de carburant.

« Nous avons voulu développer un pneu capable de répondre à toutes les exigences et d’être bon dans tous les domaines. Il n’est pas numéro un, mais il est capable de tenir tête aux meneurs. »

Pour le prouver, nous avons pu tester le nouveau Motomaster DSE3 sur chaussée mouillée (et quasi enneigée puisque la température avoisinait les 0 degré) sur la piste de Bowmanville, en Ontario. Sur un court parcours en slalom ponctué de détours et d’obstacles, et face au pneu Continental de même catégorie, le SE3 s’est bien défendu, affichant une grande stabilité en virage appuyé, et ne se laissant pas non plus déstabiliser en freinage brusque.

Sur la piste technique, outre une petite erreur de pilotage qui nous a entrainés un peu hors route, le pneu a pu affronter les différentes flaques d’eau sans trop souffrir d’hydroplanage.

« C’est définitivement le meilleur pneu que nous avons fait à ce jour. Il n’est pas parfait, mais il est abordable, et il remplit sa mission sans obliger de compromis », conclut Michael Minialoff.

Le pneu Motomaster SE3, dont le prix de départ est de 99 $, est offert dans une vaste variété de taille et de dimensions, et propose aussi trois variations de cote de vitesse, H, T et V.