POLITIQUE

Rassemblement des forces souverainistes: La convergence, «un élément essentiel à la victoire», dit PKP (VIDÉO)

26/04/2016 04:16 EDT | Actualisé 26/04/2016 04:16 EDT

QUÉBEC – Pour battre les libéraux en 2018, le PQ devra absolument faire alliance avec un autre parti d’opposition, reconnaît Pierre Karl Péladeau.

Le chef péquiste a fait paraître une lettre ouverte au cours de la fin de semaine pour en appeler formellement à la convergence des forces souverainistes et progressistes.

«Je pense que la convergence est un élément essentiel à la victoire, a expliqué Pierre Karl Péladeau en point de presse mardi. C’est un élément que nous devons considérer prioritaire, si nous souhaitons réaliser l’indépendance.»

Il donne l’exemple du rassemblement des forces indépendantistes en Catalogne.

Dans sa lettre cosignée par la députée péquiste Véronique Hivon (chargée dossier de la convergence), Pierre Karl Péladeau affirme que «le Parti Québécois n'a pas le monopole de la souveraineté».

«Terminé l'appel aux ‘’brebis égarées’’, c'est toute notre approche que nous avons repensée et réinventée, plus que jamais convaincus que cette diversité au sein du mouvement indépendantiste ne constitue pas une faiblesse mais une véritable force, une étincelle capable de donner un souffle renouvelé à notre grand projet», écrit-il.

Le chef péquiste y affirme aussi que la révision du programme du PQ au congrès de 2017 sera influencée par les idées des partis d’opposition et de la société civile.

Les militants péquistes feront preuve de realpolitik afin de faire place aux idées externes, estime PKP. «Je pense que les militants du Parti québécois et les militantes vont avoir une attitude d'ouverture à l'endroit de cette nécessité de rassembler les forces souverainistes», dit-il.

INOLTRE SU HUFFPOST

Chefferie du PQ: les photos de la soirée