POLITIQUE

Justin Trudeau parle d'informatique quantique à un journaliste qui lui parlait d'État islamique (VIDÉO)

15/04/2016 03:47 EDT | Actualisé 15/04/2016 07:42 EDT

Le premier ministre du Canada s'en est plutôt bien sorti vendredi lorsqu'il a expliqué les bases de l'informatique quantique à des journalistes rassemblés à l'Institut Périmètre de Waterloo, en Ontario.

Justin Trudeau était présent pour annoncer que son gouvernement allait investir 50 millions $ sur cinq ans dans cet institut qui étudie les théories de la physique.

Un reporter a demandé au premier ministre, à la blague, d'expliquer ce qu'était l'informatique quantique, avant de poser sa vraie question, qui concernait la mission canadienne contre l'État islamique.

trudeau Nathan Denette/La Presse Canadienne

Trudeau a plutôt joué le jeu et a répondu à la première partie de l'intervention.

« OK, c'est très simple. Les ordinateurs normaux fonctionnent... », a-t-il commencé avant d'être enterré par les rires de la foule.

« Non, non, ne m'interrompez pas. Quand vous allez sortir d'ici, vous allez en savoir plus - non, en fait, certains en sauront moins sur l'informatique quantique», a-t-il ajouté, se tournant vers les scientifiques qui l'entouraient.

« Un bit d'un ordinateur régulier est soit à 1 ou à 0, allumé ou éteint. (...) L'état quantique pourrait être beaucoup plus complexe que cela, parce que, comme on le sait, les choses peuvent être à la fois particule et onde, et l'incertitude qui entoure les états quantiques nous permet d'encoder plus d'informations en information plus petite. Voilà ce qui est excitant à propos de l'informatique quantique. »

Martin Laforest, un expert en la matière à l'Université de Waterloo, a expliqué au HuffPost Canada que la réponse de Trudeau était « assez exacte » considérant qu'il « a appris ce qu'était l'informatique quantique ce matin ».

Quelques détails supplémentaires sur la base de ce domaine, issus du Département de physique de l'Université de Sherbrooke :

En particulier, un ordinateur quantique pourrait rapidement exécuter certains calculs qui nécessitent un temps exponentiellement long sur un ordinateur conventionnel. La cryptographie quantique quant à elle offre la possibilité d'effectuer des communications privées dont la sécurité repose sur les lois fondamentales de la physique.

Toutefois, les systèmes quantiques étant particulièrement susceptibles au bruit, l'avènement de ces technologies repose sur notre habileté à concevoir des techniques de contrôle robustes qui peuvent être appliquées à grande échelle malgré la présence d'imperfections.

Selon Trudeau, l'investissement va permettre à l'Institut Périmètre de continuer sa recherche et sa formation d'experts. Selon lui, ce centre est un exemple de la stature canadienne en innovation scientifique.

Cet article initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le dîner d'État de Justin Trudeau à la Maison Blanche