BIEN-ÊTRE

Le nouveau visage de Maybelline souhaite changer l'industrie de la mode

15/04/2016 09:12 EDT | Actualisé 15/04/2016 09:12 EDT
Arun Nevader via Getty Images
NEW YORK, NY - FEBRUARY 12: Model Herieth Paul seen on the runway at the Zac Posen show during Fall 2012 Fashion Week on February 12, 2012 at the David Koch Theatre in Lincoln Center in New York City. (Photo by Arun Nevader/WireImage)

Le mannequin de 20 ans Herieth Paul a peut-être plus d'estampes sur son passeport que d’années sur la terre. Née en Tanzanie, elle a déménagé à Ottawa avec sa mère diplomate quand elle n’avait que 11 ans. Elle a été repérée à 16 ans et a passé quatre ans à défiler partout dans le monde pour les Givenchy et Balmain de ce monde. En février, on a annoncé qu’elle devenait ambassadrice de marque pour Maybelline, joignant Jourdan Dunn et Gigi Hadid entre autres.

C’est encore rare de voir des femmes de couleur représentées dans le monde de la beauté, alors la nomination de Paul est une addition plus que bienvenue au sein de Maybelline.

Paul n’est pas satisfaite seulement de la représentation et a indiqué dans plusieurs entrevues qu’elle souhaitait utiliser sa plateforme pour changer la face de l’industrie de la mode. Nous nous sommes entretenus avec le mannequin à propos de la diversité, de trucs maquillages et de l’importance du sommeil sur la beauté.

HuffPost: Pourquoi penses-tu que la diversité stagne sur les passerelles? Malgré les récentes améliorations, les podiums voient encore seulement 25% de mannequins de couleurs défiler, que penses-tu qui doit être fait pour augmenter ce pourcentage?

Herieth Paul: Le vrai changement doit venir de chacun de nous. Nous devons regarder en dehors de nous et reconnaître que le monde est fait de gens de différentes couleurs. La mode est une réflexion de notre époque. Aujourd’hui la mode est une affaire globale, les défilés sont diffusés en direct partout dans le monde. Avec le « see now/shop now », les designers tentent de reconnaître le besoin de représenter l’air du temps sur les podiums. Les médias sociaux ont été l’étincelle de cette discussion. Le plus important, c’est de continuer à en parler.

Comment planifies-tu utiliser ta plateforme chez Maybelline pour faire avancer la diversité en mode et donner confiance à d’autres femmes de couleur?

Les femmes de couleur se donnent confiance entre elles-mêmes. Je planifie utiliser ma plateforme pour donner un bon exemple.

Tu es le visage d’une marque maintenant – que recherches-tu dans du maquillage, particulièrement pour flatter ton teint?

J’aime le maquillage léger. La texture et la couleur doivent s’agencer parfaitement et c’est ce que j’obtiens avec le fond de teint Maybelline « Fit Me ».

Comment les médias sociaux t’ont-ils aidé à connecter avec d’autres mannequins et d’autres femmes de diverses origines culturelles?

Les médias sociaux sont tellement une grosse partie de l’industrie pour tout le monde. Ça me permet de rester en contact avec tout le monde, de maintenir des amitiés avec d’autres mannequins quand je voyage pour le travail et aussi des opportunités de me faire des amis.


A photo posted by Herieth Paul (@heriethpaul) on


Peux-tu discuter des différentes dans la culture beauté entre la Tanzanie et le Canada?

La beauté vient de l’intérieur. La santé est la vraie beauté. Les femmes en Tanzanie ne mettent pas d’effort dans leur beauté. Et je sens que c’est similaire au Canada.

Tu as parlé par le passé de ta décision de porter tes cheveux courts – pourquoi est-ce encore rare de voir des cheveux courts dans le monde de la mode?

Couper mes cheveux n’était pas mon idée au départ. Mais la seconde où j’ai coupé, je suis tombée amoureuse de mes cheveux. C’est ce qui me différencie des autres mannequins. Quand j’ai commencé à faire du mannequinat, c’était rare de voir des photos de mannequins avec les cheveux naturels. Maintenant ce n’est plus si rare.

Au HuffPost nous sommes de grands défenseurs du sommeil – quelle est votre idée du « sommeil de beauté » et quelle est ta routine sommeil idéale?

Le sommeil est un must. Avant de me coucher, je me démaquille avec des lingettes et j’applique ensuite mon nettoyant avec un linge mouillé pour nettoyer et exfolier doucement ma peau. Quand je me réveille, je n’ai pas d’imperfections. Je suis aussi une fan des siestes d’après-midi. Chaque fois que je suis en congé, je fais des siestes de deux heures.

VOIR AUSSI:


25 mannequins noires qui ont influencé le monde


Ce billet initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.