DIVERTISSEMENT

Une 33e cuvée rassembleuse pour le festival de la chanson de Tadoussac (PHOTOS)

14/04/2016 11:28 EDT | Actualisé 14/04/2016 11:30 EDT
Marc Loiselle

Moins de 24h après le Festif!, voilà que le « plus grand des petits festivals », le festival de la chanson de Tadoussac, lève le voile sur sa prochaine édition, qui se tiendra du 9 au 12 juin. Au menu: une programmation rassembleuse qui braque les projecteurs autant sur la relève que sur les grands noms.

Isabelle Boulay qui chante Reggiani et Plume Latraverse en formule acoustique dans une église, mais aussi Thomas Fersen, Laurence Nerbonne et Dumas. De la chanson traditionnelle bretonne à la mode beatbox, du rap/slam fransaskois et du funk made in McGill. Le tout, compacté en quatre jours de festivités, à deux pas du fleuve.

Le coup d’envoi du 33e Festival de la chanson de Tadoussac sera donné le 9 juin par Steve Veilleux, chanteur de Kaïn qui lançait le mois dernier son album inspiré des textes Gérald Godin. Safia Nolin, dont le Limoilou a fait parler de lui tant au Québec qu’en France, en assurera la première partie en plus de jouer seule à deux reprises.

Sur la Scène Desjardins se suivront Isabelle Boulay avec son spectacle Merci Serge Reggiani de même que Plume Latraverse et les Sœurs Boulay. Le collectif Sept jours en mai, fruit la collaboration de Michel Rivard, Luc De Larochellière, Mara Tremblay et autres, s’amènera aussi sur la scène installée à même l’église de Tadoussac.

Les derniers albums de Yann Perreau et des Goules – le « plus décadent sorti en 2016 » aux yeux du nouveau directeur de la programmation Marc-André Sarault – côtoieront le rock primé de Galaxie à la salle Bord de l’Eau du sous-sol de l’église.

L’Auberge de jeunesse et le Café du Fjord accueilleront le rock franco-ontarien de Pandaléon, le blues folk de Bernard Adamus et le rock « tourtière » de Caltâr Bateau, qui a mis la main sur le prix du festival l’an dernier.

En dehors des scènes habituelles, 2016 signe le retour du Tour de l’Islet, où des prestations de 15 minutes attendent les curieux dans des sentiers pédestres. Dany Placard offrira quant à lui une prestation pour les kayakistes le samedi 11 juin à l’Anse à la Barque.

33e Festival de la chanson de Tadoussac


Sang neuf

Il aura touché aux FrancoFolies et au Festival international de Jazz de Montréal, mais les prochaines années, Marc-André Sarault aura les oreilles tournées vers le fleuve. Catapulté à la direction de programmation du festival après le départ à la retraite de Catherine Marck, il s’est donné pour objectif de garder le caractère rassembleur du festival tadoussacien. « Le leitmotiv de ma programmation, c’est qu’elle soit transgénérationnelle », surtout pour les spectacles d’après-midi et de soirée, assure-t-il.

Après le passage remarqué de Juliette Gréco l’été dernier, le Montréalais est confiant de pouvoir attirer d’autres vedettes de ce calibre dans les prochaines années. « C’est dans mes plans », garantit le nouveau capitaine de la programmation. Surtout que « le plus petit des grands festivals », comme on le surnomme, s’alliera à son homologue de Petite-Vallée dès l’an prochain.

Un effort nécessaire puisqu’« on ne peut faire venir un monstre sacré de la chanson tout seul. On se doit d’avoir des partenaires ailleurs en province qui peuvent garantir à l’artiste une ou deux dates pour amortir les coûts de déplacement », poursuit-il.