POLITIQUE

Révoquer un député? L'idée est bien accueillie par l'opposition (VIDÉO)

12/04/2016 05:53 EDT | Actualisé 12/04/2016 05:57 EDT

QUÉBEC – L’idée de créer un processus permettant de destituer un député accusé de mauvaise gestion ou de malversation a été bien accueillie par l’opposition à Québec, mardi.

Dans la foulée de l’affaire Sam Hamad, la Fédération canadienne des contribuables a proposé d’importer au Québec le principe du «MP recall» déjà implanté ailleurs au Canada.

En Colombie-Britannique, une pétition recueillant la signature de 40% des électeurs déclenche une élection partielle dans la circonscription du député en question, explique l’organisme de droite nouvellement implanté au Québec.

Le chef de l’opposition officielle a affirmé ne pas avoir pris connaissance de la proposition de la Fédération canadienne des contribuables mardi matin. Toutefois, «je ne suis pas, en principe, en désaccord», dit Pierre Karl Péladeau. «Évidemment, il faut voir les modalités, mais, si un député, un représentant du peuple était trouvé coupable, donc, d'infractions graves, je pense que c'est tout à fait légitime qu'un processus de cette nature-là puisse s'ouvrir.»

De son côté, François Legault a rappelé que la proposition pourrait être intégrée au programme de la CAQ. «C'est une des propositions qui a été retenue dans un conseil général de la CAQ, a-t-il dit. Donc, ça fait partie des propositions. Évidemment, on va finaliser le programme de la CAQ, mais c'est quelque chose qu'il faut considérer.»

Seul Amir Khadir a exprimé d’importantes réserves sur cette approche. Son parti propose plutôt une solution plus «globale» pour rendre les élus plus imputables, dit-il.

«Je pense qu'il y a bien des choses qu'on doit faire avant, et révoquer des députés sans des mécanismes de contrôle et des balises, ça peut être aussi une approche très populiste qui fragilise la démocratie, estime-t-il. Alors, ce genre de décision là, il faut le faire après mûres réflexions, dans un portrait d'ensemble.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Les citations politiques de l'année 2016